Le Maroc dans le top 5 des pays où les expatriés devraient s'installer s'ils veulent du soleil

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SONDAGE - Quand on pense à s'expatrier, la météo pèse souvent dans la balance pour choisir une destination. Selon un sondage effectué par InterNations, le plus gros réseau mondial de personnes qui vivent et travaillent à l'étranger, près de sept expatriés sur dix (67%) considèrent le climat dans leur pays d'accueil comme un facteur à prendre en compte avant de déménager à l'étranger.

"Les gens sont tout aussi susceptibles de penser à la météo qu'au coût de la vie lorsqu'ils envisagent de s'installer à l'étranger", indique InterNations, qui a établi début août un classement des destinations les plus prometteuses pour les amoureux du soleil. Et sans grande surprise, le Maroc est bien classé.

Alors que l'Irlande, la Grande-Bretagne et la Russie font partie des pires pays où s'expatrier si l'on cherche du beau temps, Malte, le Costa Rica, Chypre, le Maroc et l'Espagne sont les cinq meilleurs pays où s'installer lorsqu'il s'agit de déménager dans un pays où le temps est clément. Le Portugal, la Grèce, l'Ouganda, l'Equateur et le Brésil complètent le top 10.

Le Maroc arrive en quatrième position, avec 84% des personnes interrogées qui considèrent le climat comme un avantage potentiel, note InterNations dans son rapport basé sur les réponses de plus de 14.000 expatriés sondés dans 191 pays.

Perçu comme "médiocre" dans de nombreux aspects de la vie à l'étranger, le Maroc s'en sort tout de même bien en termes de finances personnelles: 84% des expatriés disent que leur revenu familial disponible est suffisant ou même plus que suffisant pour subvenir à leurs besoins quotidiens. Près de deux expatriés sur dix au Maroc (19%) disent même que c'est beaucoup plus que suffisant, soit près du double de la moyenne mondiale (10%).

"Ceci est particulièrement intéressant car plus de deux expatriés sur cinq au Maroc (42%) disent qu'ils auraient un revenu plus élevé pour le même travail dans leur pays, par rapport à une moyenne mondiale de seulement 27%", indique InterNations. Le faible coût de la vie semble compenser cela: sept expatriés sur dix l'évalue positivement, alors qu'un peu moins de la moitié des expatriés (49%) disent la même chose au niveau mondial.

LIRE AUSSI: Chaleur, pluie... Quel climat connaîtra le Maroc dans les années à venir?