L'accolade déchirante entre un imam et le père d'une victime de l'attentat de Barcelone

Publication: Mis à jour:
DRIS SALYMAR
Twitter / Ada Colau
Imprimer

L'émotion a gagné l'assistance. Le père d'une jeune victime de l'attentat qui a fait 13 morts à Barcelone le 17 août a réconforté l'imam de sa commune, en pleurs, lors d'une cérémonie d'hommage organisée pour son fils, jeudi 24 août.

Javier Martínez a perdu son fils de 3 ans, Xavi, sur l'avenue des Ramblas de la capitale catalane, où un terroriste a foncé dans la foule avec son camion lors d'une attaque revendiquée par le groupe jihadiste État islamique.

Un hommage a été rendu au petit garçon ce jeudi à Rubi, une commune de la province de Barcelone. En quittant la mairie, devant laquelle s'étaient réunies quelque 700 personnes, le père de l'enfant a pris dans ses bras l'imam de la commune, Dris Salymar, submergé par l'émotion. Leur accolade a été suivie d'applaudissements.


Barcelone : l'accolade d'un père qui a perdu son fils de 3 ans et d'un imam

Les élus municipaux, proches de la famille et anonymes réunis devant la mairie ont répondu à un appel du conseil municipal de Rubi, pour afficher leur détermination contre le terrorisme et soutenir la famille de leurs deux victimes: le petit Xavi ainsi que son grand oncle.

"Vivre sans peur est le seul moyen d'affronter la douleur et la terreur face à la fragilité de la vie", a dit le père de l'enfant, qui souhaite que "la mort de (son) fils serve à quelque chose". Javier Martínez a ensuite salué et embrassé les enfants de la communauté musulmane de Rubi.

La maire de Barcelone, Ada Colau, a rendu hommage sur Twitter à ce signe d'unité et de vivre-ensemble: "que l'amour, l'intelligence et la résistance de cette accolade nous servent toujours d'exemple et nous guident", a-t-elle écrit.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.