La coalition arabe a tué 42 civils au Yémen en une semaine

Publication: Mis à jour:
YEMEN
Un homme yéménite couvert de tâches de sang devant des débris de batiments bombardés à Sanaa, le 25 août 2017 | MOHAMMED HUWAIS via Getty Images
Imprimer

Des raids aériens menés par une coalition arabe sous commandement saoudien ont tué 42 civils, dont plusieurs enfants, au Yémen au cours des sept derniers jours, a annoncé vendredi le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme.

"Dans la semaine allant du 17 au 24 août, 58 civils ont été tués, dont 42 par la coalition sous commandement saoudien", a précisé la porte-parole du Haut-Commissariat, Liz Throssell, lors d'un point de presse à Genève.

L'ONU a dénombré une série d'attaques mercredi, dont une visant un hôtel près de Sanaa qui a fait 33 morts, et une autre contre une maison, dans la capitale, où 6 civils ont été tués.

Mardi, "une femme et deux enfants ont été tués et deux femmes et deux enfants ont été blessés, lorsqu'un raid aérien de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a touché une maison dans le village de Talan" près de Sanaa, selon un communiqué du Haut-Commissariat.

"Dans tous ces cas, des témoins ont affirmé qu'il n'y avait eu aucun avertissement qu'une attaque était imminente", a-t-il ajouté.

La guerre au Yémen oppose les rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh et soutenus par l'Iran chiite, au camp du président Abd Rabbo Mansour Hadi aidé militairement depuis mars 2015 par une coalition de pays arabes commandée par l'Arabie saoudite sunnite voisine.

Depuis cette date, le conflit a fait quelque 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une très grave crise humanitaire, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.