Pourquoi vaut-il mieux pratiquer une activité physique en plein air ?

Publication: Mis à jour:
JOGGING SUNRISE
lzf
Imprimer

S'aérer dans la nature est bon pour nous. Cela permet à la fois de diminuer notre fatigue mentale mais aussi d'évacuer le stress lié au rythme effréné de la vie citadine. Renouer avec la nature peut booster votre endurance cardiaque et apaiser votre esprit.

Selon le Dr Mike Rogerson, chercheur dans le cadre du projet "Green Exercise Research" (recherche sur les activités physiques liées à la nature) à l'Université d'Essex : "Les environnements naturels stimulent l'amélioration des données physiologiques, liées aux exercices physiques, de la pression sanguine, du stress et de la récupération autonome." De plus, "les exercices effectués en plein air, améliorent davantage l'humeur et de l'estime de soi que ceux réalisés en intérieur ou en milieu urbain."

Marc Ellwood, entraîneur personnel exerçant à Londres, affirme que: "Lorsqu'on s'entraîne en extérieur, on travaille plus dur, en raison du terrain et de la météo. Quand vous forcez plus, vous brûlez plus de graisse, vous développez plus de muscle et vous augmentez même votre force."

Certains exercices vous permettront ainsi de remplir vos poumons, en alliant l'utile à l'agréable, en voici quelques-uns:

Le Shirin-yoku

Il est difficile de parler des bienfaits de la nature sur l'être humain sans mentionner ce terme japonais. Les experts en santé publique recommandent d'effectuer une simple ballade relaxante en extérieur, une pratique appelée forest bathing ou shinrin-yoku, en français "baignade en forêt". Une telle pratique vous permettra de revitaliser votre esprit et faire le vide dans votre tête lorsque que vous ne serez pas forcement d'humeur à vous dépenser.

Le Bootcamp (littéralement "entraînement intensif")

Il s'agit cette fois, d'une activité physique complète. Marc Ellwood, célèbre pour ses bootcamps de l'Est londonien, explique en effet, qu'il "incorpore beaucoup de variations recommandées pour la posture et l'alignement des hanches en plus d'être l'exercice royal pour vos jambes".

"J'ajoute aussi un tas de burpees, battle rope swings, slam balls, speed ladder sprints (NDLR: petits sauts, battements de cordes, jetés de balle, sprints échelonnés) pour augmenter le rythme cardiaque, améliorer la condition physique générale et augmenter la force musculaire", poursuit-il.

La course

Le "running" pour les initiés, demeure un classique indétrônable. "Aller courir dans un froid glacial ou sous une pluie torrentielle, confère un plus important sentiment d'accomplissement et de satisfaction, que courir dans une salle de gym", affirme Marc Ellwood. La motivation entrainée par cette autosatisfaction, vous poussera également à poursuivre vos exercices sur le long terme.

Vous pourrez aussi ajouter à votre course quelques exercices express de haute intensité. "Essayez des sprints de vingt secondes à une intensité quasi maximale avec quarante secondes de repos, faites cela pendant vingt minutes, c'est ce qu'il y a de mieux pour brûler les graisses".

Le cyclisme

D'après le journal "Psychology of Sport and Exercise", pratiquer du vélo en extérieur entraîne une amélioration de l'endurance et un meilleur usage des pensées externes (stratégie attentionnelle dissociative). En d'autres termes cela améliore votre méthode et votre rapidité !

Ellwood maintient que "faire du vélo dans une salle de gym en regardant le même mur pendant 30 minutes peut se révéler très pénible, alors qu'en extérieur, le paysage peut attirer votre attention en dehors de l'exercice, cela peut même devenir une passion".

Captivé par le paysage environnant, vous ne percevrez (presque) plus l'effort!

Cet article a été inspiré et en partie traduit du HuffPost UK

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.