Véganisme: Ils ont décidé d'arrêter

Publication: Mis à jour:
BARBECUE
Agustin Marcarian / Reuters
Imprimer

Le véganisme ou "végétalisme intégral" est un mode de vie, proscrivant les produits d'origine animale. S'il est souvent associé au végétarisme sur le plan alimentaire, il ne se limite pas à l'exclusion de la chair animale. Le véganisme bannit également les produits issus de l'exploitation des animaux comme les laitages, les œufs ou le miel et constitue donc un régime alimentaire extrêmement restrictif.

Face à la multiplication de missions de sensibilisation en faveur de la cause animale dans les médias ces dernières années (reportages sur les chaînes publiques, affiches publicitaires, etc.), la pratique du véganisme est désormais de plus en plus courante.

De nombreux adeptes y consacrent ainsi des blogs, des comptes Instagram et Youtube, etc. pour expliquer leurs motivations ou partager les alternatives "green" et les astuces qui facilitent leur nouveau mode de consommation.

Parmi les favoris des réseaux sociaux certains blogs culinaires végans comptent parfois plus d'un million de lecteurs à travers le monde (OhSheGlows), et un nombre impressionnant d'abonnés sur Instagram (MinimalistBaker). Du côtés des vidéos Youtube, de nombreuses chaînes sortent également du lot. Plusieurs d'entre elles – consacrées à la "beauté 100% naturelle" ou à la cuisine végane – comptabilisent des centaines de milliers d'abonnés et des millions de vues (Alys Boucher, CookingWithPlants, etc.).

Si l'engouement pour le végan a toujours la cote, plusieurs de ces "green influencers" de la toile semblent avoir changé de cap. Depuis 2015, les vidéos de youtubeurs annonçant leur souhait d'arrêter le véganisme se sont multipliées.

Ayant précédemment venté les mérites de ce mode de vie restrictif ces youtubeurs admettent aujourd'hui, pour la plupart, avoir été idéalistes. C'est le cas de Morgane Enselme, dont la vidéo "Pourquoi j'arrête d'être vegan après 2 ans de véganisme" a attiré l'attention de plus de huit-cent-mille internautes.

"Comme j'ai venté les bienfaits du véganisme au départ, je pense qu'il est normal de parler des problèmes de santé que j'ai eu par la suite", explique Morgane Enselme.

"Au début, j'ai eu beaucoup d'effets positifs car je mangeais mieux et je cuisinais moi-même des fruits et légumes bios, j'étais plus mince, j'avais plus d'énergie".

Elle raconte avoir eu par la suite des maux de ventre devenus chroniques et qui se sont rapidement intensifiés. "C'est là qu'a commencé la désillusion" affirme la youtubeuse qui s'est dans un premier temps voilée la face quant à l'origine de ce problème.

"Au fond de moi je savais bien que ça avait commencé au moment où je suis devenue végane mais je ne voulais pas l'admettre", poursuit-elle. "En gros j'étais clairement dans le déni mais je m'étais tellement montée la tête, je voulais tellement y croire, que j'allais jusqu'à nier des problèmes de santé qui devenaient de plus en plus gros".

Le déclic de son changement alimentaire se fait après une journée de douleurs particulièrement intenses qui la conduisent à faire des recherches sur le sujet. Elle se rend ainsi compte qu'elle est loin d'être la seule végane à endurer de tels maux.

"Quand je suis tombée sur ces centaines de témoignages de gens qui disaient 'ce n'est plus possible j'arrête', ça m'a fait revenir à la réalité".

La jeune femme réintègre peu à peu des produits animaux dans son régime alimentaire et les résultats se font rapidement sentir, "là ça a vraiment été la délivrance par ce que ça a commencé à aller mieux, j'ai compris qu'en fait ce n'était pas moi", précise Morgane Enselme.

En commentaire de sa vidéo, elle insiste sur le fait que ce choix est bel et bien personnel: "Le but n'est pas de discréditer le véganisme mais simplement de partager ce que j'ai vécu. Ce qui est vrai pour moi ne l'est pas forcément pour d'autres. Mon corps a des forces et des faiblesses que d'autres n'ont pas, et chacun fait avec son propre organisme".

Si le témoignage vidéo de Morgane Enselme est alarmant, il ne s'agit pas d'un cas isolé, il fait échos à de nombreux autres à travers le monde.

Dans sa vidéo intitulée "Why I Stopped being Vegan" (Pourquoi j'ai arrêté d'être végane), la youtubeuse Olivia Ku qui tient la chaîne "LoveHealthOk", explique qu'un tel choix s'appuie principalement sur le ressenti et l'équilibre.

"Lorsque j'étais végane, je m'abstenais beaucoup trop et une fois que j'avais perdu le contrôle de cette situation je finissais par m'empiffrer", raconte-t-elle. "Beaucoup de végans disent que vous pouvez manger ce que vous voulez et ne pas grossir, mais je n'y crois pas du tout car depuis que je suis devenue végane, j'ai grossi".

"Il faut écouter son corps et déterminer ce qu'il veut, je devais vraiment abandonner", conclu Olivia Ku.

"Écouter son corps": en parcourant les vidéos sur le sujet, on remarque que la formule revient d'ailleurs régulièrement pour finalement justifier ce retour à un mode d'alimentation traditionnel.

"Tu passes par des phases, tu t'écoutes, tu écoutes ton corps et tu vois ce dont il a besoin.", rapporte Erika dans une vidéo expliquant pourquoi elle a recommencé à manger de la viande, sur sa chaîne "The Bees Knees".

Ce qu'il faut retenir : végétarien, végétalien, ou carnivore, le choix doit être personnel et réfléchi (le facteur santé étant le premier à prendre en compte). Nous sommes tous différents et n'avons pas toujours les mêmes besoins, il faut donc suivre un mode de vie qui convient à notre propre corps, sans se laisser influencer.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.