Pas de panique, la polémique autour des effets secondaires d'un médicament de la thyroïde ne concerne pas la Tunisie

Publication: Mis à jour:
PILLS
LOIC VENANCE via Getty Images
Imprimer

La polémique autour du Levothyrox, un médicament pour la thyroïde enfle en France. Ce médicament, parmi les plus prescrits en Hexagone, a changé de formule et de nombreux patients se plaignent d'effets secondaires.

Grande fatigue, perte de mémoire, maux de ventre, maux de tête, les effets secondaires sont un calvaire pour certains et une vraie gêne pour d'autres.

Près de 76.000 personnes ont, d'ailleurs, signé une pétition pour réclamer la suspension de ce médicament.

Ce médicament qui est également commercialisé en Tunisie aurait-il les mêmes effets secondaires constatés chez les patients français? Selon Nadia Fenina, conseillère au sein du ministère de la Santé, chargée des médicaments, le changement de la formule ayant causé ce gêne ne concerne pas la Tunisie. Elle a fait savoir qu'en Tunisie ce médicament a conservé sa formule initiale en écartant le risque de percevoir ces effets secondaires chez les patients tunisiens.

En cas de survenance d'effets indésirables à la suite de la prise de ce médicament, Mme Fenina a souligné la nécessité de consulter le médecin traitant. Elle a précisé qu'une dose déséquilibrée pourrait provoquer ces même signaux. "Pas assez dosé et le patient se retrouve anormalement fatigué. Trop dosé et celui-ci manifeste une extrême nervosité" a-t-elle précisé. La régulation des hormones thyroïdiennes suppose donc un dosage particulièrement précis.

La responsable a toutefois noté que le ministère de la Santé est automatiquement alerté par le moindre changement de formule des médicaments. Elle a précisé qu'une variation de formule passe par plusieurs procédures et doit être soumise à l'accord du ministère.

LIRE AUSSI: La Tunisie est l'un des plus gros consommateurs de médicaments au monde, révèle la ministre de la Santé

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.