Cet été, les autorités saoudiennes n'avaient pas vraiment le rythme dans la peau

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ARABIE SAOUDITE - Il a gardé l'anonymat, mais sa performance est désormais commentée par des médias du monde entier. Cet adolescent saoudien qui, comme vous pouvez le découvrir dans notre vidéo en tête de cet article, a choisi de danser au son de la fameuse "Macarena" sur un passage piéton, faisant profiter les automobilistes de ses pas de danse, est allé trop loin pour un pays aux mœurs si conservatrices.

Comme le rapporte le site ArabNews, peu de temps après la sortie de cette vidéo sur les réseaux sociaux, le jeune garçon a été arrêté par la police saoudienne. En cause? L'entrave à la circulation qu'a entraînée sa performance, mais aussi en raison de sa conduite en "violation de la moralité publique". Il devra donc passer devant un juge pour cet acte si anodin.

La même mésaventure est arrivée plus tôt cet été au chanteur Abdallah Al Shahani, pourtant célèbre en Arabie saoudite. Début août, après un concert à Taif dans le sud-ouest du pays, il a lui aussi eu à faire aux forces de l'ordre. En cause, un dab effectué pourtant dans les règles de l'art sur la scène. Comme l'explique en effet la BBC, le pouvoir saoudien interdit ce geste à la mode, au motif qu'il serait lié à la culture de l'illégalité, des gangsters, et plus particulièrement de la drogue.

LIRE AUSSI: