"Fruit fondu", du photographe tunisien Samir Tlatli, sera exposée au Salon de l'Automne à Paris

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Fond rouge, raisins peints en bleu, "Fruit fondu", photographie du Tunisien Samir Tlatli, a été sélectionnée pour être parmi les oeuvres qui seront exposées au Salon de l'Automne 2017 à Paris, dans sa 114e édition.

Une manifestation artistique qui a vu le jour en 1903 et qui a continué à oeuvrer pour le développement des arts au fil des années.

fruit fondu

"Mes 'natures mortes' ne sont pas de formes et des couleurs, elles sont porteuses de sens: L’œil est d’abord accroché par une esthétique transgressive; l’esprit du spectateur est alors prêt à recevoir le sens caché de la matière, de l’objet, dans le cadre d’une communication renouvelée" décrit Samir Tlatli.

L'exposition se tiendra du 12 au 15 octobre, aux Champs-Élysées. Plus de 900 oeuvres d'artistes venus de 45 pays différents et de différentes disciplines, entre autres, la peinture, la sculpture, l'art digital, la photographie... seront également exposées.

Un exploit de plus qui s'ajoute à la carrière du photographe Samir Tlatli. Début 2017, l'artiste avait également participé au Salon des artistes français et avait remporté deux prix.

Artiste pluridisciplinaire

samir tlatli

"Mes portraits aspirent à rendre intelligibles l’âme, les états d’âme, les histoires personnelles de tout un chacun. La prise de vue, ingrédient d’une rencontre entre deux êtres humains, met au grand jour ce qui est caché par les habitudes, les masques, les habits …." explique le photographe.

Après des hautes études commerciales, et une carrière dans les affaires, Samir Tlatli décide en 2011 de tout laisser derrière lui et de se consacrer à sa passion, l’Image.

Il suit alors des études de Cinéma et de photographie et fait de l'art son métier. Il travaille avec des entreprises de renommée mondiale, en tant que spécialiste en image et en identité visuelle pour les besoins de leur communication interne et externe. Il est aussi pilote de drone civil.

Quant à ses projets artistiques personnels, Samir Tlatli a participé à de multiples expositions en Europe.
En 2014, il reçoit le 2ème prix de photographie grâce à sa série de photographies " Macrokawa", dans le cadre du concours SCAE World Of Coffee Rimini en Italie.

L'artiste connait aussi le succès grâce à ses courts-métrages, dont "Dance of birds", et "World wide words", diffusés dans le cadre du festival de Cannes, successivement en 2013 et 2014.

Il réalise par ailleurs l'émission "Euro Fann" ("Fann" signifiant "Art"), qui dresse à chaque épisode le portrait d'un artiste tunisien, peu connu dans son pays, mais qui réussit ailleurs.

"Il ne faut pas renoncer à ses convictions et ses libertés face à l’intolérance". C'est ainsi que Samir voir les choses et c'est aux libertés individuelles qu'il porte son énergie et ses ferveurs. Ses convictions se reflètent dans ses photographies comme dans ses courts-métrages.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.