Immobilier au Maroc: les prix repartent à la hausse

Publication: Mis à jour:
CASABLANCA
Les prix des appartements à Casablanca ont augmenté de 1,6% au 2e trimestre 2017 | Getty Images/iStockphoto
Imprimer

IMMOBILIER - Malgré une légère baisse des ventes, les prix de l’immobilier ont connu une hausse de 6,2% au deuxième trimestre de 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. C’est ce qui ressort de la note publiée par Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Selon les deux institutions, cette progression est expliquée par les hausses des prix du résidentiel (7%), du foncier (5%) et des biens à usage professionnel (6,9%) qui ont toutefois vu le volume global des transactions diminuer de 0,3% pour le résidentiel, de 8,1% pour le foncier, tandis que les ventes des actifs à usage professionnel ont grimpé de 6,4%.

Dans le détail, ce sont les bureaux qui enregistrent la plus forte inflation avec des prix majorés de 44,9% suivis des appartements (9%), des locaux commerciaux (1,7%) et des villas (1,2%). Les prix des maisons ont pour leur part stagné.

Cette tendance haussière n’est toutefois pas enregistrée sur l’ensemble du territoire. À part Casablanca, où les prix des appartements ont augmenté de 1,6%, c’est la débandade dans les autres villes. Rabat enregistre ainsi une baisse de 4,8% sur le prix des appartements et de 8,2% sur celui des locaux commerciaux. Même son de cloche à Tanger où les appartements se sont dépréciés de 2,3% et les locaux commerciaux de 12,1%.

Au niveau de Marrakech, l’indice des prix n’a pas connu de variation d’un trimestre à l’autre, la baisse de 0,8% des prix appartements ayant été contrebalancée par les progressions de 0,5% de ceux des terrains et de 1,7% de ceux des locaux commerciaux précisent BAM et l’ANCFCC.

LIRE AUSSI: