Breibart News, le site de Steve Bannon, illustre un article sur les migrants avec une photo du footballeur Lukas Podolski

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MÉDIAS - Quoi qu'en pense Donald Trump, Breibart News est devenu le média roi des "fake news". Et le dernier exemple en date est plutôt loufoque. Le site américain d'extrême droite a fait une très grosse erreur en illustrant un article consacré au démantèlement d'un gang de passeur de migrants par une photo... du footballeur allemand Lukas Podolski.

La photo en question montre le joueur sur un jet-ski faisant la V de la Victoire, un cliché pris en 2014 au moment de la Coupe du monde au Brésil. Mais Breitbart News, dirigé par l'ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, a utilisé la photo pour un article sur les passeurs amenant des migrants d'Afrique du nord en Espagne au moyen de ce type de scooter des mers.

L'image a été retirée dimanche, mais c'était déjà trop tard. L'article avait déjà fait le tour d'Internet et les internautes n'ont pas manqué de moquer le site sur les réseaux sociaux.

"Il n'y a aucun élément montrant que Podolski est membre d'un gang de migrants"

Le média a dû présenter ses excuses au footballeur. "Cette image est apparue comme une illustration d'une personne sur un jet-ski. Breitbart London tient à présenter ses excuses à M. Podolski. Il n'y a aucun élément montrant que M. Podolski est membre d'un gang de migrants ou d'un trafic d'êtres humains," soutient le site.

Avant de rejoindre la campagne de Donald Trump en août 2016, Steve Bannon avait fait de Breitbart News la plateforme d'information privilégiée des nationalistes de l'extrême droite américaine.

Mais la Maison-Blanche a annoncé vendredi dernier le départ de Steve Bannon, qui y avait le titre de conseiller stratégique. Le président américain n'a pas hésité à le féliciter sur Twitter pour son retour à la tête du site.

"Steve Bannon sera une nouvelle voix solide et intelligente à Breitbart News... peut-être mieux que jamais auparavant. Les Fakes News ont besoin de concurrence"

Peu après l'annonce de son départ de la Maison-Blanche, Steve Bannon avait déclaré à "Bloomberg News": "je quitte la Maison-Blanche et je pars au combat pour Trump et contre ses opposants, au Capitole, dans les médias et dans le monde des affaires". Mais visiblement, Il n'a pas trop bien commencé cette "bataille".

LIRE AUSSI: