Le prédicateur islamiste égyptien Wajdi Ghanim s'attaque aux Tunisiens et traite Béji Caid Essebsi de "criminel"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le prédicateur égyptien Wajdi Ghanim a traité dans une vidéo diffusée le 18 août, le président de la République tunisienne Béji Caid Essebsi de "criminel, mécréant, apostat et laïc".

"En voulant appliquer sa laïcité, il veut changer les lois d' Allah" indique le prédicateur dans cette vidéo.

Revenant sur les propositions de Béji Caid Essesbsi sur l'égalité dans l'héritage et sur l'annulation de la circulaire interdisant le mariage d'une tunisienne à un non-musulman, Wajdi Ghanim traite les Tunisiens de "mécréants".

Insultant le peuple tunisien, il revient sur son passage en Tunisie en 2012: "Moi j'appelais à la prière du vendredi du haut du minaret et les laïcs qui vivent là-bas tenaient des bouteilles d'alcool qu'ils buvaient devant la mosquée. Ils m'insultaient et me menaçaient" raconte-t-il avant d'ajouter: "vous croyez que je suis venu pour vous bande de mécréants, je suis venu pour mes frères qui m'ont invité".

Bourguiba, Ghannouchi, Mourou...

Le premier président de la République tunisienne Habib Bourguiba en prend aussi pour son grade pour avoir osé "dévêtir la tête d'une femme": "Que Dieu le maudit et maudit tous ceux qui l'aiment et le défendent" affirme-t-il avant de s'en prendre au leader d'Ennahdha Rached Ghannouchi.

"La Tunisie a accueilli Ghannouchi après 20 ans d'exil -lorsque Ghannouchi était encore respectable et qu'il voulait instaurer la chariaa et qui s'est finalement désisté, lui et son guignol d'Abdelfattah Mourou- avec des filles venant l'accueillir en bikini" lance Ghanim avant d'ajouter "voyez le degré de mécréance des Tunisiens!".

Après Caid Essebsi, Ghannouchi et Mourou, le prédicateur égyptien s'en prend au parlement à qui il reproche d'autoriser la consommation d'alcool tout en "levant les séances pour aller faire la prière".

Ce n'est pas la première fois que Wajdi Ghanim s'attaque à la Tunisie. En 2014, il avait déjà attaqué les laïcs tunisiens et dénoncé l'organisation d'élections en Tunisie les jugeant contre la chariaa.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.