La présidence appelle le gouvernement et ses partenaires "à la solidarité et à la mobilisation"

Publication: Mis à jour:
ALGERIA PRESIDENCY
DR
Imprimer

La présidence algérienne a appelé dimanche 20 août le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques à "la solidarité, à la mobilisation et à l'unification des rangs afin de mener à bien la bataille du développement et préserver l’indépendance financière de l'Algérie et de sa souveraineté sur le plan économique".

Dans un message à l'occasion de la célébration de la journée du Moudjahid, lu au nom du chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika par le ministre des Moudjahidine Tayeb Zitouni, la présidence a souligné que l'Algérie célébrait deux événements importants dans l'histoire du peuple algérien, affirmant que "face aux défis de l'heure, nous devons nous imprégner des valeurs de solidarité et d'unité qu'ils véhiculent et qui doivent accompagner tous les acteurs du développement, le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques, en vue de mobiliser toutes les énergies, créer de nouvelles ressources complétant celles du pétrole et préserver à long terme l’indépendance financière de l'Algérie et sa souveraineté sur le plan économique".

"Le gouvernement et ses partenaires sociaux et économiques doivent donner l'exemple à notre peuple, par la solidarité, la mobilisation et l'unification des rangs afin que notre pays puisse investir de manière constructive dans les différentes capacités et potentialités de ses enfants", a souligné le message de la présidence.

"Mener à bien la bataille du développement dans une conjoncture marquée par de multiples pressions extérieures et principalement par une chute vertigineuse des cours du pétrole depuis 3 ans, exige de tous les Algériens et Algériennes, quels que soient leurs postes et fonctions, de mettre à profit tous les atouts et toutes les capacités pour relever ce défi", lit-on dans le document.

"Le développement, la souveraineté et l'indépendance ainsi que toutes les valeurs de notre peuple, impliquent de renforcer l'Etat de droit qui exige à son tour de promouvoir le consensus national et de resserrer les rangs face aux défis du monde contemporain", a-t-on ajouté.

"Le consensus et l'unification de nos forces ont constitué l'objectif principal de mon parcours politique que j'ai eu l'honneur de mener avec vous tout au long de ces années, en commençant par la concorde civile et en passant par la réconciliation nationale", deux options, a-t-il dit, qui ont permis de rétablir la quiétude dans notre pays et d'accomplir de nombreuses réalisations sur tous les plans, au service du peuple algérien", a conclut la présidence.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.