Les corps des cinq assaillants de l'attentat de Cambrils, tous d'origine marocaine, identifiés (Police)

Publication: Mis à jour:
YOUNES ABOUYAAQOUB
L'identité et la photo de Younès Abouyaaqoub, Marocain de 22 ans suspecté et en fuite, ont été diffusées. | Capture
Imprimer

TERRORISME - Les corps des cinq assaillants, abattus par la police lors de l'attaque terroriste survenue vendredi à Cambrils dans le nord-est de l'Espagne, ont été formellement identifiés, selon des informations citées par les médias et confirmées par le porte-parole de la police catalane, Albert Oliva.

Il s'agit de Moussa Oukabir, Saïd Aallaa, Mohamed Hychami, Omar Hychami et El Houssaine Abouyaaqoub, tous d’origine marocaine, résidant à Ripoll, dans le nord de la Catalogne et âgés entre 17 et 24 ans, a affirmé le porte-parole dans une déclaration à la radio SER, ajoutant qu'un quatrième suspect, Younès Abouyaaqoub, 22 ans, est toujours recherché.

Dans une interview à la télévision catalane TV3, le chef de la police catalane, Josep Lluis Trapero, avait précisé que la cellule terroriste qui a commis les attentats de Barcelone et de Cambrils compterait douze membres, dont seuls trois suspects, tous identifiés, sont toujours recherchés.

M. Trapero a affirmé que sur ces 12 membres, quatre ont été arrêtés, cinq ont été abattus par la police lors de l’attaque de Cambrils et trois autres sont toujours recherchés, même si deux d’entre eux pourraient avoir trouvé la mort dans l’explosion d’une maison à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, où la cellule préparait des explosifs.

"La police a trouvé dans cette maison des restes humains de deux personnes. Nous tentons de voir s'il s'agit de deux des trois personnes identifiées comme impliquées dans les attaques. Il nous resterait une troisième à trouver", a-t-il dit.

Le conducteur de la camionnette qui a fauché jeudi des passants sur les Ramblas de Barcelone n'a toujours pas été identifié par la police, a souligné le responsable de la police catalane.

L’Espagne a été secouée par deux attaques terroristes en moins de dix heures. La première à la fourgonnette, commise jeudi en fin d’après-midi en plein cœur de Barcelone, alors que la seconde, avec le même mode opératoire, a été perpétrée aux premières heures de ce vendredi dans la localité balnéaire de Cambrils, près de Tarragone, à une centaine de kilomètres de la capitale catalane.

Ces attentats, qui ont été revendiqués par l’organisation terroriste Daesh, ont fait 14 morts et plus d’une centaine de blessés de plusieurs nationalités, dont des Marocains.

LIRE AUSSI: