Le président yéménite à Tanger pour rencontrer le roi d'Arabie saoudite

Publication: Mis à jour:
MANSOUR HADI ROI SALMANE
Le président yéménite à Tanger pour rencontrer le roi d'Arabie saoudite | Reuters
Imprimer

DIPLOMATIE - Le ballet diplomatique continue dans la résidence privée du roi Salmane d'Arabie saoudite à Tanger. Jeudi 17 août, le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a atterri dans la ville du Détroit. Il doit rencontrer le roi saoudien ce vendredi pour évoquer les derniers développements de la guerre au Yémen.

Après avoir reçu le président soudanais Omar Hassan el-Béchir, et eu une visite "d'amitié et de courtoisie" du roi Mohammed VI, le roi Salmane reçoit aujourd'hui son allié, le président du Yémen, qui a fait le déplacement jusqu'au Maroc où le souverain saoudien réside depuis fin juillet. Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés à Tanger en 2015 pour parler de la guerre au Yémen.

Selon nos confrères du 360.ma, le général saoudien Ahmed al-Asiri, conseiller du ministre saoudien de la Défense et porte-parole de la coalition arabe au Yémen, est également arrivé jeudi 17 août à Tanger. "Il devrait assister à la rencontre prévue entre le roi Salmane et le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi", indique Le360.ma.

Selon l'agence de presse yéménite SABA, le président Hadi a tenu au préalable une réunion avec son vice-président, son premier ministre, son conseiller et le gouverneur d'Aden, pour évaluer le soutien apporté au Yémen par la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite dans la guerre menée contre les rebelles houthis.

Depuis 2015, des affrontements violents opposent la milice houthie et les forces fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, soutenues par l'Iran, aux forces loyalistes à l'actuel président, soutenues par la coalition arabe dont le Maroc fait partie.

Les combats et bombardements auraient déjà fait plus de 10.000 morts et provoqué une épidémie de choléra touchant des milliers de Yéménites.

Selon un rapport de l'ONU consulté jeudi 17 août par l'agence Reuters, en 2016, 349 enfants sont morts et 333 blessés dans des raids de la coalition arabe. En tout, plus de 500 enfants ont été tués, tous raids confondus, selon l'ONU.

LIRE AUSSI: