Quelles sont les nationalités des victimes de l'attaque de Barcelone?

Publication: Mis à jour:
BARCELONA ATTACK
PASCAL GUYOT/AFP/Getty Images
Imprimer

TERRORISME - Ce jeudi 17 août une une voiture-bélier a foncé dans la foule à Barcelone, en Espagne. L'attaque s'est déroulée en plein cœur de la zone la plus touristique de la ville, les Ramblas, faisant au moins 14 morts et des centaines de blessés.

Ce vendredi 18 août, le Quai d'Orsay a annoncé que 26 Français ont été blessés, dont 17 grièvement, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères, a également annoncé la mort d'une de ses ressortissantes. Selon La Vanguardia, trois Allemands figurent également parmi les victimes identifiées.

Le quotidien espagnol a pu recenser toutes les nationalités concernées parmi les blessés: espagnole, française, allemande, hollandaise, argentine, vénézuelienne, belge, péruvienne, roumaine, irlandaise, cubaine, grecque, macédonienne, britannique, autrichienne, pakistanaise, taïwanaise, canadienne, équatorienne, américaine, philippine, turque, chinoise et koweïtienne.

D'après les informations de La Vanguardia, une première victime a pu être identifiée: il s'agit d'un homme âgé de 60 ans, Francisco López Rodríguez.

Les secours indiquent que pas moins de 34 nationalités qui ont été touchées par l'attentat.

Des victimes portées disparues

Un jeune garçon âgé de 7 ans, de nationalité australienne, est porté disparu. Il a été séparé de sa mère, grièvement blessée dans l'attaque. Elle est actuellement hospitalisée. La famille se mobilise activement sur les réseaux sociaux pour retrouver Julian Cadman.

Deux Italiens tués

L'entreprise Tom's Hardware a annoncé ce vendredi sur son site internet la mort de l'un de ses employés italiens, Bruno Gulotta, 35 ans, l'une des 13 victimes de l'attentat de Barcelone, où il était en vacances avec sa famille, rapporte l'AFP. L'attaque a fait également une autre victime italienne selon le ministère des Affaires étrangères.

"Notre collègue et ami Bruno Gulotta a été renversé et tué par un terroriste infâme au coeur de Barcelone", rapporte l'entreprise sur son site internet, en évoquant les photos de vacances que le jeune homme, qui habitait près de Milan, avait publiées sur Facebook: Cannes, les Ramblas...

Sa compagne Martina a raconté à ses collègues comment Bruno avait été heurté de plein fouet alors qu'il tenait par la main leur fils de 5 ans. Elle portait leur fille de 1 an, dans un porte-bébé contre elle mais a réussi à tirer l'aîné pour le sauver, précisent des médias italiens.

Plus d'informations à venir...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.