Al Hoceima: Abdelhafid El Haddad est décédé selon Me Elbouchattaoui

Publication: Mis à jour:
AL HOCEIMA
Manifestation du 20 juillet 2017 à Al Hoceima. | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

MORT - Le chauffeur de taxi rifain Abdelhafid El Haddad, transporté mercredi à l'hôpital d'Oujda, est décédé ce vendredi 18 août. Selon l'avocat Abdessadak Elbouchattaoui, membre du comité de défense des détenus du Hirak, son corps est en cours d'acheminement vers Al Hoceima, comme il l'a précisé dans un post sur sa page Facebook:

Abdelhafid El Haddad avait été transféré au centre hospitalier universitaire Mohammed VI d'Oujda mercredi "à cause de son asthme et non des gaz lacrymogènes" dont il aurait été victime lors d'une manifestation à Al Hoceima le 9 août, avait indiqué le procureur général du roi dans un communiqué publié jeudi matin, pour démentir des rumeurs.

Une version réfutée par Me Elbouchattaoui. Interrogé par nos confrères de Yabiladi, l'avocat indique que la femme de Abdelhafid El Haddad lui a "confirmé qu’il a été hospitalisé suite à l’inhalation du gaz lacrymogène la nuit de l’inhumation d’Imad El Attabi (un autre manifestant blessé lors des manifestations à Al Hoceima, ndlr), le 9 août dernier".

L'avocat militant a également estimé que "les autorités locales exercent des pressions sur sa famille pour ne pas révéler sa mort", notamment pour qu'elle ne demande pas "l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances du drame."

LIRE AUSSI: Al Hoceima: Abdelhafid El Haddad n'est pas à l'hôpital à cause du gaz lacrymogène