Le trafic de marchandises reprend entre Sebta et le Maroc

Publication: Mis à jour:
CEUTA PRODUCTS
A Spanish policeman speaks to a Moroccan man at the border between Spain and Morocco in Ceuta January 31, 2008. Many Moroccan people cross the border to buy Spanish products in Ceuta to sell in Morocco. REUTERS/Rafael Marchante (SPAIN) | Rafael Marchante / Reuters
Imprimer

FRONTIÈRE - Le trafic de marchandises entre Sebta et le Maroc a repris jeudi 17 août, après huit jours d'inactivité suite à la fermeture du poste-frontière Tarajal II, entre le royaume et l'enclave espagnole. Cette fermeture avait été décrétée face à la forte pression migratoire dans la zone.

Selon l'agence espagnole EFE, qui cite des sources de la délégation du gouvernement à Sebta, le trafic a repris normalement tôt ce matin. Seuls les hommes ont pu passer, selon la règle d'alternance journalière entre hommes et femmes établie par les deux pays pour lutter contre la congestion du trafic et les bousculades entre porteurs de marchandises.

Le 9 août dernier, les autorités des deux pays avaient décidé de fermer le poste-frontière suite aux tentatives d'assaut de centaines de migrants clandestins. Il avait rouvert la veille, après dix jours de fermeture par mesure de sécurité, en raison de la célébration de fêtes traditionnelles espagnoles à Sebta. Près de 1.500 porteurs avaient traversé la frontière le 8 août.

En plus de l'afflux de vendeurs de marchandises, les autorités des deux police doivent faire face, notamment l'été, à la multiplication des tentatives d'entrée illégale de migrants sur le sol espagnol.

Le 7 août, près de 300 migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté d'entrer à Sebta depuis le Maroc. 186 au moins ont réussi à passer de l'autre côté de la frontière, forçant le passage, en courant, au niveau du poste frontalier.

LIRE AUSSI: Le Maroc empêche deux nouvelles tentatives d'entrée illégale de migrants à Sebta