Ramblas de Barcelone : Une fourgonnette fonce dans la foule

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ATTAQUE- Une fourgonnette a foncé dans la foule à Barcelone sur l'artère touristique des Ramblas en Espagne, ce jeudi 17 août vers 17 heures. Le bilan provisoire fait état d'au moins treize morts et d'une vingtaine de blessés, selon la police catalane. La zone est actuellement bloquée par les autorités et plusieurs équipes de secours sont sur les lieux. La police a annoncé par mégaphone qu'il s'agit d'une attaque terroriste.

"Collision massive sur les Ramblas de Barcelone menée par une personne à bord d'une camionnette, plusieurs blessés", a indiqué le service de communication des Mossos d'Esquadra, la police catalane. La zone a été fermée par un cordon de sécurité et cinq ambulances et une vingtaine de camions police se trouvaient sur place, a constaté le correspondant de l'AFP. La Rambla est l'une des artères les plus fréquentées de la capitale catalane. Les bouches de métro ont été fermées et la circulation interrompue.

Plusieurs suspects armés sont en fuite a annoncé la police. L'un des individus porte un habit blanc à rayures bleues et mesure environ 1,70 mètre.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des personnes à terre et d'autres s'enfuyant de la zone, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des personnes à terre et d'autres s'enfuyant de la zone, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

La police catalane demande aux habitants d'éviter la zone. Des touristes sont également bloqués dans les boutiques et restaurants à proximité. Les policiers ont évacué la grande place voisine Plaza Catalunya, et les alentours sur un périmètre de 200 mètres.

Des blessés ont été emmenés sur des civières vers un grand magasin de la chaîne Corte Ingles, apparemment pour recevoir les premiers soins, a indiqué le correspondant de l'AFP sur place. Des policiers demandaient aux commerçants à proximité de la collision de laisser entrer les passants et de baisser les rideaux derrière eux.

La police catalane a déclaré sur Twitter ne pas être en mesure de "confirmer le mobile" de l'attaque. Cependant, c'est bien "le dispositif prévu en cas d'attentat" qui a été déclenché.

Par ailleurs, une opération de police est en cours dans le secteur du Marché La Boqueria. Selon l'AFP, un homme armé s'est retranché dans un bar du centre-ville. Reuters évoque quant à lui deux suspects armés.

Cette attaque à l'aide d'une voiture ou d'un camion comme arme de terreur renvoie à un mode opératoire déjà utilisé lors d'attentats imputés ou revendiqués par le groupe Etat islamique à Nice, Berlin ou Londres.

LIRE AUSSI: