Les Qataris autorisés à se rendre en Arabie Saoudite pour le Hajj

Publication: Mis à jour:
MECCA
Le roi Salmane a donné son accord | shutterstock
Imprimer

RELIGION - Au soir de ce 16 août, le vice-serviteur des Deux Saintes Mosquées, le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saoud a reçu le sheikh Abdullah bin Ali bin Abdullah bin Jassim Al-Thani du Qatar pour négocier l'entrée des Qataris en Arabie Saoudite pour le Hajj. Les pèlerins sont autorisés à entrer sur le territoire sans visa électronique.

Le Sheikh Abdullah bin Ali a indiqué, lors de la rencontre, que "les relations entre l'Arabie Saoudite et le Qatar sont des relations fraternelles ancrées dans l'histoire, et a présenté sa médiation pour l'ouverture du poste frontalier entre le royaume et le Qatar en vue de permettre aux pèlerins qataris d'accéder au territoire saoudien", rapporte aujourd'hui l'agence de presse saoudienne, SPA.

Le prince Mohammed bin Salman bin Abdulaziz Al Saoud a ensuite engagé la médiation avec le roi Salman bin Abdulaziz Al Saoud. Il accepte "l'entrée des pèlerins qataris en Arabie Saoudite via le poste frontalier de Salwa pour effectuer les rituels du Hajj, et de permettre à tous les citoyens de nationalité qatari souhaitant effectuer le Hajj d'accéder sans permis électronique", souligne l'agence saoudienne.

Les Qataris pourront aussi accomplir leur pèlerinage en tant qu'invités du roi "dans le cadre du programme des hôtes du Serviteur des deux Saintes Mosquées le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saoud pour le Hajj et la Omra". Ils seront ainsi transportés tous de l'aéroport International Roi Fahd à Dammam et l'aéroport international d'Al-Ahs.

Le 5 juin dernier, cinq pays arabes, dont l'Arabie Saoudite aux côtés de l'Égypte, des Émirats Arabes Unis, du Bahreïn et du Yemen, annonçaient la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Cette médiation en vue du pèlerinage du Hajj, qui se tiendra du 30 août au 4 septembre, peut-elle être une porte ouverte à une réconciliation entre les deux pays?

LIRE AUSSI: