Filière Céréales: Plus de 35 millions de tonnes de production enregistrées durant la saison 2016-2017

Publication: Mis à jour:
CEREAL PRODUCTION
Bloomberg via Getty Images
Imprimer

Le bilan préliminaire de la production des céréales durant la saison 2016-2017 a atteint jusqu'à la mi août plus de 35 millions de tonnes contre 34 millions de tonnes au titre de la campagne moisson-abattage 2015-2016, a appris l'APS auprès d'un responsable au ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche.

Une nette amélioration dans la production des céréales a été enregistrée durant la saison actuelle, à la fin de la campagne de moisson d'un taux de 88% des surfaces agricoles consacrées à la production des céréales, alors que 12% de ces surfaces n'ont pas été encore moissonnées, a déclaré le directeur de la régulation et développement des produits agricoles au ministère, Ammari Chérif.

Durant cette saison 2,5 millions ha des surface irriguées destinées à la culture des céréales ont été moissonnés soit un total de 3,5 millions ha. Ainsi plus de 900.000 hectares ont été transformés pour la production des fourrages, avec un taux de 26%.

Le bilan actuel de la production des céréales est appelé à la hausse après la fin de la campagne de moisson, en attendant la présentation du bilan final par le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche avant la fin du mois courant, a précisé M. Ammari.

Le même responsable a affirmé que la saison actuelle a connu une nette amélioration dans la production de l'orge qui a atteint 10 millions de tonnes et la production des légumes secs (notamment les lentilles et les graines) qui s'étend sur une surface de 105.000 ha. La production de la saison actuelle a enregistré une nette amélioration en dépit des conditions climatiques difficiles.

Contrairement à la saison dernière, les wilayas de l'Ouest occupent la première place dans la production des céréales, notamment Tiaret et Sidi Bel-Abbès.

Le même responsable a fait savoir que l'amélioration de la production revient aux efforts déployés par les agriculteurs, de l'encadrement et les campagnes de sensibilisation entreprises par les responsables du secteur.

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelkader Bouazgui a insisté, lors de la réunion d’évaluation tenue mardi, sur l’impératif de prendre les mesures nécessaires pour revoir les conditions de production des céréales en Algérie.

Plusieurs mesures seront prises dont l’extention des superficies agricoles irriguées, l’amélioration des semences afin de les adapter au climat, l’utilisation des technologies pour développer les systèmes de production et la formation des agriculteurs.

Ces mesures permettront de renforcer la production des céréales, d’augmenter le taux de productivité par hectare, de réduire les superficies non-exploitées et d’élargir celles dédiées à la culture des céréales.Le ministère, ajoute le même responsable, oeuvre à améliorer la production du blé pour atteindre la sécurité alimentaire.

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), l’Institut technique des grandes cultures et les entreprises privées spécialisées dans les semences, se réuniront au cours de la semaine prochaine pour prendre les mesures nécessaires à l’extension des superficies agricoles dédiées à la culture des légumes secs.

Les incendies et les chutes de grêle ont touché certaines superficies dédiées à la culture céréalière, qui, selon M. Amari sont en cours de recensement. Ce dernier a affirmé que le ministère a donné des instructions à la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) pour indemniser les agriculteurs sinistrés notamment à Mila et Constantine.

La CNMA a été instruite de tenir compte de certains risques afin d’indemniser les agriculteurs et de mener des campagnes de sensibilisation pour promouvoir la culture de l’assurance chez les cultivateurs. Pour la campagne labours-semailles 2017-2018, le ministère cible près de 3.5 millions d’hectares des terres consacrées aux céréales en assurant 3 millions de quintaux de semences, a annoncé le directeur de la régulation, Ammari Chérif.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.