Une Américaine réussit à lever des fonds pour qu'un Marocain puisse marcher normalement

Publication: Mis à jour:
ABDELKHALEK BETSY ALLEN
Une Américaine réussit à lever des fonds pour qu'un Marocain puisse marcher normalement | Betsy Allen
Imprimer

SOLIDARITÉ - Mission accomplie pour Betsy Allen. Cette jeune Américaine venue travailler en tant que professeur en 2013 dans le quartier de Sidi Moumen, à Casablanca, s'était lancé un défi de taille, il y a quatre ans: faire marcher un Marocain atteint de pied bot, une déformation congénitale qui l'empêchait de se déplacer normalement.

Après des mois passés à lever des fonds pour aider le jeune Abdelkhalek El Malyani à venir aux Etats-Unis pour se faire soigner à l'hôpital de Springfield, dans le Massachusetts, Betsy Allen a vu sa motivation récompensée. Abdelkhalek peut désormais marcher comme tout le monde.

"A travers l'histoire d'Abdelkhalek, j'ai trouvé ma propre voie", a déclaré la jeune femme au média WSCH6, émue de voir ce que le jeune homme a réussi à accomplir.

Lorsqu'elle a rencontré El Malyani au Maroc, il était atteint d'un cas sévère de pied bot. Ses pieds tordus l'obligeaient à marcher non pas sur la plante mais sur le bord de ses pieds, ce qui rendait ses déplacements "incroyablement douloureux et difficiles", indique le média américain.

Après de nombreuses interventions chirurgicales et thérapeutiques, Abdelkhalek est désormais capable de marcher à plat. "Cela a été absolument incroyable et réconfortant. Il a sauvé sa vie", a déclaré Betsy Allen.

Pendant son séjour aux Etats-Unis, le jeune homme a pu apprendre un peu d'anglais et souhaite continuer à étudier la langue, a-t-elle expliqué. "Il peut revenir maintenant dans son pays la tête haute et vraiment contribuer à sa société".

Cette expérience a également changé la vie de Betsy Allen, qui a prévu de devenir infirmière spécialisée en orthopédie. "C'est une grande joie de voir ce qui s'est produit. Ses pieds sont droits et l'impossible est devenu possible". Abdelkhalek devra encore continuer sa thérapie quelques semaines avant de rentrer au Maroc au mois d'octobre.

LIRE AUSSI: L'incroyable histoire de Larbi qui retrouve sa famille au Maroc après 25 ans d'errance aux Etats-Unis