Rikoul, l'appli qui flirte avec les dates de péremption pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Publication: Mis à jour:
RIKOUL
Rikoul, l'appli marocaine qui veut lutter contre le gaspillage alimentaire | DR
Imprimer

INITIATIVE - Mettre fin au gaspillage alimentaire tout en faisant des économies, c’est le pari osé que vient de relever une jeune startup marocaine. Baptisé Rikoul (traduisez "T’inquiète, tu peux manger!"), le projet vient tout juste d’être lancé au début de ce mois.

Le principe est simple: "Quand des produits non vendus, mais toujours consommables, se rapprochent de leur date de péremption, le commerçant peut programmer une promotion à travers la plateforme Rikoul pour en faire bénéficier les consommateurs à moindre prix, au lieu de simplement les jeter" explique Saad Agnaou, directeur général de KOIOS, entreprise porteuse du projet.

Une idée qui tombe sous le sens quand on sait que près de la moitié (45,1%) de la production alimentaire marocaine est gaspillée selon les chiffres donnés par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Pire, à en croire l’organisme international, ce gaspillage atteint l’effarante proportion de 84,8% pendant le mois de Ramadan. C’est justement durant cette période que l’idée est venue à Saad. Doté de la fibre entrepreneuriale, le jeune de 26 ans convainc un business angel et se lance dans l’aventure.

Des invendus à prix réduits

Et le concept séduit déjà. Après les premiers démarchages, Rikoul peut déjà compter sur trois partenaires. "Nous avons également été contactés par le groupe AccorHotels pour travailler ensemble" révèle non sans fierté Aymen Boushabi, business developer de KOIOS. Le groupe hôtelier français avait en effet annoncé vouloir réduire son gaspillage alimentaire de 30% à horizon 2020.

Comme le stock d’invendus peut changer d’une journée à l’autre, le partenaire pourra confectionner sa propre offre dans une box surprise qu’il proposera à un prix réduit

Concrètement, Rikoul est avant tout une application web mise à dispositions des professionnels de la restauration et des grandes surfaces. Ces derniers peuvent y gérer leur stock et intégrer leurs produits et leurs menus. À partir de là, ils peuvent programmer des promotions, soit par rapport à des menus qu’ils proposent soit dans le cadre de "box surprise". "Comme le stock d’invendus peut changer d’une journée à l’autre, cela permettra au partenaire de confectionner sa propre offre dans cette box surprise qu’il proposera à un prix réduit" précise Saad Agnaou. L’utilisateur pourra ensuite, à travers une application mobile, accéder à cette offre de manière géolocalisée afin d’identifier les vendeurs les plus proches.

Dans un premier temps, seule la ville de Casablanca sera concernée, mais la startup prévoit de couvrir rapidement le reste du territoire. Un déploiement qui sera d’autant plus facile que certains partenaires ont déjà des magasins dans plusieurs villes.

Au moins une promotion par semaine

Pour l’inscription, il suffit de contacter Rikoul à travers le formulaire disponible en ligne ou par téléphone. "De notre côté, on crée l’espace pour le partenaire et on débute la phase d’intégration en évaluant son stock et ce qui se vend le moins ou les menus qu’il veut mettre en avant" ajoute le business developer.

Le service sera facturé sous forme de contrat d’abonnement: 1.300 dirhams par mois pour un abonnement trimestriel. Ce prix est réduit de 10% pour un abonnement semestriel et de 20% pour un abonnement annuel. Pour son lancement, Rikoul offre un mois d’essai gratuit à ses partenaires. Un abonnement qui pourra "rapidement être rentabilisé" en vendant trois promotions par jour à 20 dirhams la promotion, à en croire nos jeunes entrepreneurs.

Pour que l’application apporte une réelle valeur ajoutée, Rikoul exigera de ses partenaires de présenter au moins une promotion par semaine. Par ailleurs, chaque promotion devra nécessairement démarrer à partir de 20% de réduction et toute offre sera étudiée par l’équipe avant sa validation.

En tant qu’intermédiaires, nous ne sommes pas responsables de la qualité des produits proposés

Côté client, l’application mobile n’a pas encore été lancée. "Pour l’instant, seule l’application web destinée à nos partenaires est disponible. Nous voulons dans un premier temps réunir le plus grand nombre possible de professionnels de la restauration avant de lancer l’application mobile" précise Saad Agnaou. "Probablement vers la deuxième moitié du mois de septembre, si tout se passe bien" ajoute-t-il.

Quid de la sécurité alimentaire? "En tant qu’intermédiaires, nous ne sommes pas responsables de la qualité des produits proposés" tient à préciser le directeur général. La responsabilité sera donc supportée par le fournisseur qui devra de toute façon se conformer aux lois en vigueur.

Donations et campagnes de sensibilisation

En plus de la plateforme, Rikoul voit grand et fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire son cheval de bataille. Au-delà de l’aspect commercial, la startup prévoit des campagnes de donations en partenariat avec des associations locales ou nationales.

Des campagnes de sensibilisation sont également prévues afin d’alerter sur les bonnes pratiques à adopter par le consommateur afin d’améliorer la conservation des produits alimentaires, que ce soit lors des courses ou lors de la préparation de plats.

"L’exemple le plus éloquent à ce sujet est le miel. Par nature, c’est un produit non périssable, pourtant sur les pots disponibles à la vente dans les grandes surfaces, une date de péremption est marquée. Cela ne veut pas dire qu’une fois dépassée cette date, le produit n’est plus bon à la consommation" souligne Saad Agnaou.

LIRE AUSSI: