Routes, autoroutes, aéroports...la Tunisie plus grande récipiendaire d'aides de la Banque africaine de développement après le Maroc en matière de transports

Publication: Mis à jour:
TUNISIA HIGHWAY
Godong/UIG via Getty Images
Imprimer

Dans un document récent publié sur son site web, la Banque Africaine de Développement est revenue sur les aides qu'elle a octroyé aux pays africains en matière de transports entre 1967 et 2017.

Et la Tunisie est le deuxième récipiendaire d'aides de la BAD en matière de transports derrière le Maroc. En effet, l'aide a atteint en 50 ans d'existence 2 milliards de dollars américains au profit de la Tunisie et 2,7 milliards de dollars américains pour le Maroc.

Parmi ces projets au profit de la Tunisie, en voici quelques-uns:

-L'étude la liaison entre la ville du Kef et l'autoroute A3

- La construction liaison autoroutière Gabes-Ras-Jedir dont 116.230.260 euros sont issus de la BAD.

- Le projet de modernisation des infrastructures routières dont 115.787.273 sont issus de la BAD.

Ainsi 14 projets pour un montant à peine supérieur à 2 milliards de dollars ont été financés par la BAD en Tunisie. Parmi eux, la construction d'une autoroute, le renforcement de 5300 kilomètres de routes, la construction de l'aéroport d'Enfidha, et la modernisation du réseau ferré. Au total, selon l'organisation, cela a profité à près de 8 millions de bénéficiaires.

Au niveau continental, c'est 450 millions d’Africains qui ont bénéficié des 450 projets de transports financés par la BAD pour un montant de 30 milliards de dollars US de dons et de prêts.

Des différences apparaissent néanmoins au niveau sous régional, où l'Afrique de l'Est a occupé une place importante dans les financements de la BAD, suivie de près par l'Afrique de l'Ouest.

aeaf

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.