Le journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab est décédé

Publication: Mis à jour:
ABDELKRIM GHALLAB
MAP
Imprimer

DÉCÈS - À l'âge de 98 ans, le grand journaliste et écrivain arabophone marocain Abdelkrim Ghallab a rendu l'âme, dimanche 13 août au soir à El Jadida, a appris la MAP auprès de la famille du défunt.

Né à Fès en 1919, Ghallab était diplômé de l'université Al Qaraouiyine et de l'université du Caire. À la tête du journal Al-Alam pendant plus de cinquante ans jusqu'en 2004, Ghallab était surtout un véritable patriote et militant engagé qui avait lutté pour l'indépendance du Maroc notamment au sein du parti de l'Istiqlal comme secrétaire du comité exécutif.

Grand homme de lettre, il est l'auteur de trois collections de nouvelles et de cinq romans dont Le Passé Enterré écrit en 1966 et traduit en français et en anglais.

Il compte également de nombreuses études sur l'islam, la linguistique et la pensée et a contribué à la création de l'Union des écrivains du Maroc (UEM) qu'il a présidée de 1968 à 1976.

Il a été qualifié de "fondateur du roman marocain moderne" par l'ancien ministre marocain des Affaires étrangères aujourd'hui secrétaire général de la Fondation du Forum d’Asilah, Mohamed Benaissa, lors d'une des nombreuses cérémonies organisées en son honneur.

L'Académie du royaume du Maroc, dont il est membre, avait également rendu hommage à ses oeuvres, à son engagement et à son parcours politique en lui décernant au début de l'année, son Prix d'honneur.

Le défunt sera inhumé mardi 15 août après-midi au cimetière Al-chouhadae à Rabat.

LIRE AUSSI: