La ministre de la Femme Néziha Labidi annonce la mise en place d'une stratégie au profit de la femme rurale (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Néziha Labidi, a évoqué dans, une conférence de presse, tenue lundi à Tunis, les principaux traits de la stratégie nationale récemment adoptée par le conseil ministériel et relative à la mise en place de nouvelles mesures en faveur des femmes rurales.

Cette stratégie, lancée en 2017 et se poursuivra jusqu’en 2020, s’articule autour de cinq axes à savoir l’autonomisation économique des femmes rurales, leur autonomisation sociale, leur participation à la vie publique, l’amélioration de la qualité de vie des filles et des femmes rurales et la mise à disposition de données détaillées et mises à jour les concernant.

La ministre a affirmé que son département œuvre activement en vue de porter le taux de participation de la Femme rurale à la vie publique de 28% à 35%.

"Il s'agit d'augmenter la participation de la femme et de la jeune fille rurale à la vie publique afin qu'elles exercent leurs droits de citoyennes sans discrimination et sans marginalisation. Nous voulons également améliorer leur qualité de vie et établir une base de données précise et actualisée sur la femme", a-t-elle insisté.

Concernant l'autonomisation économique de la femme, la ministre a estimé que le taux de chômage des femmes et des jeunes filles rurales devrait reculer de 5 points à l'horizon 2020 grâce au programme national d'aide aux travailleuses rurales qui leur permettra, en outre, d'intégrer le secteur formel et de bénéficier d'une couverture sociale et d'une retraite.

Le taux de femmes rurales bénéficiant d'une couverture sociale devrait atteindre les 20% d'ici 2020, a-t-elle encore avancé.

Elle a noté que la stratégie nationale vise à renforcer la participation de la femme rurale à l'économie sociale et solidaire en les dotant de micro et moyens crédits. Quelque 8000 projets devraient être lancés durant la période 2017-2020, a-t-elle indiqué, dont 1736 réalisés au cours de cette année dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de la Femme, la société civile et les organisations internationales.

Le coût de la stratégie nationale 2017-2020 est de 53.506 millions de dinars, dont 28.926 millions de dinars financés par le budget de l'Etat et 24.580 millions de dinars par la coopération internationale. "Ces estimations demeurent approximatives, en attendant d'être complétées par les ministères de l'Education, de la Jeunesse et des sports, de la Culture et des Affaires sociales", a-t-elle dit.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.