Le nouveau port de Safi aura un grand impact économique sur la province, selon Abdelkader Amara

Publication: Mis à jour:
PORT SAFI
equipement.gov.ma
Imprimer

ÉCONOMIE - Le nouveau port de Safi, qui sera l’une des plus grandes infrastructures du genre au Maroc, aura un impact économique considérable sur la province, a souligné, samedi à Safi, le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

Lancé en avril 2013 par le roi Mohammed VI, dans le cadre de la stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030, "ce projet dont le montant s’élève à plus de 4,1 milliards de dirhams, contribuera également au développement économique et social de la région de Marrakech-Safi", affirme Amara.

abdelkader amara

Cette importante infrastructure portuaire a pour objectif d’accompagner le secteur de l’énergie et de l’industrie chimique dans la région, et ce en trois phases.

La première consiste à assurer l’approvisionnement de la nouvelle centrale thermique de Safi en charbon à raison de 3,5 millions de tonnes par an, pour produire une puissance totale en énergie de 1320 MW.

La deuxième phase, quant à elle, consiste à doubler la quantité du charbon à 7 millions de tonnes par an, pour répondre aux besoins croissants de la centrale thermique destinée à produire une puissance totale de 2640 MW, à l’horizon 2020.

La troisième phase ambitionne, pour sa part, de satisfaire les besoins du groupe OCP estimés à 15 millions de tonnes.

Le ministre a fait remarquer que "dans ce genre de projets structurants, des difficultés surviennent et c’est tout à fait normal", mais que "les solutions appropriées" seront trouvées grâce aux partenaires du projet et des experts.

Dans une déclaration à la MAP, M’Hamed Oubouisk, ingénieur chargé du service qualité et sécurité de ce nouveau port de Safi, a indiqué que l’état d'avancement global des travaux à fin juillet 2017 est estimé à 75%.

"Concernant les travaux de la digue principale, on est au PM 2130 sur un linéaire global de 2263 mètres linéaires, alors que la digue secondaire est achevée", a-t-il précisé, relevant que l’état d’avancement des travaux dans le quai de services est de 80%. Les travaux du quai charbonnier, eux, ont avancé de 65%.

Pour rappel, le nouveau port de Safi permettra la requalification urbaine du port Safi-ville par sa reconversion en un port de commerce, de pêche et de tourisme.

Lors de son déplacement à Safi, le ministre s'est enquis de l'état d'avancement des travaux et a tenu une réunion de travail avec toutes les parties impliquées dans ce projet. Une partie de ce dernier sera convertie en port de plaisance, et ce après la mise en service du nouveau port.

LIRE AUSSI: