L'année dernière, plus de 900 personnes arrêtées près des écoles marocaines pour des affaires de drogue

Publication: Mis à jour:
DR
Les affaires criminelles ont diminué | DR
Imprimer

BILAN - 912 personnes ont été arrêtées, lors de l'année scolaire 2016-2017, par la police chargée du ratissage du périmètre des établissements scolaires, pour leur implication dans des affaires de possession, de consommation et de trafic de drogue.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), plus de 2,79 kilos de haschich ont été trouvés en possession de ces personnes, ainsi que 4,29 kilos de kif, 278 comprimés psychotropes et 1.140 grammes de maâjoun.

En tout, plus de 2.600 personnes, dont 473 mineurs, ont été arrêtées à proximité d'établissements scolaires pour leur implication présumée dans différents actes criminels l'année dernière. Selon la DGSN, 53 personnes ont été arrêtées pour des actes criminels accompagnés de violence, soit 2,02% du total des individus appréhendés.

C'est la préfecture de police de Casablanca qui a enregistré le plus grand nombre d'arrestations (539 personnes), suivie de la préfecture de police de Meknès (298), de Fès (254), de Béni-Mellal (197) et de Rabat-Salé (193), précise le communiqué.

La DGSN a également relevé que les affaires criminelles ont diminué de 14,16%, soit 406 affaires de moins par rapport à l’année scolaire 2015-2016. Le nombre de personnes arrêtées a également chuté d'environ 16% par rapport à la même période, soit 506 individus.

LIRE AUSSI: