Afrique du Sud: échec de la nouvelle motion de défiance contre Zuma

Publication: Mis à jour:
ZUMA
South Africa's President Jacob Zuma celebrates with his supporters after he survived a no-confidence motion in parliament in Cape Town, South Africa, August 8, 2017. REUTERS/Mike Hutchings | Mike Hutchings / Reuters
Imprimer

Les députés sud-africains ont voté mardi contre une motion de défiance visant le controversé chef de l'Etat Jacob Zuma, a annoncé la présidente du Parlement Baleka Mbete.

"Les résultats du vote sont les suivants: 177 en faveur de la motion, 198 contre et 9 abstentions", a déclaré Baleka Mbete, sous les acclamations des parlementaires de la majorité.

Pour passer, la motion devait recueillir au moins 201 voix.

L'opposition comptait sur le vote à bulletin secret pour rallier des députés de la majorité. Seule une trentaine d'entre eux a franchi ce pas, insuffisant pour pousser Jacob Zuma vers la sortie.

"Le Parlement a rejeté la tentative de faire tomber le gouvernement. Nous avions toute confiance en nos députés pour faire échouer cette motion et c'est ce que nous avons fait", se sont réjouis les députés du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) dans un communiqué.

Pour la quatrième fois depuis 2015, Jacob Zuma a donc réussi à limiter la contestation interne et à conserver son poste, malgré les scandales de corruption, la récession et le chômage record (27,7%).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.