Le téléphérique de Tlemcen sera de nouveau opérationnel dans cinq mois

Publication: Mis à jour:
F
Facebook/TlemcenVilleDz13
Imprimer

Le téléphérique de Tlemcen, à l’arrêt depuis 2015, sera de nouveau opérationnel dans cinq mois, soit la durée qui reste des travaux engagés par l’entreprise algéro-française de transport par câbles "ETAC", a appris l'APS lundi du directeur des transports de la wilaya.

Ces travaux consistent en le renouvellement des câbles et le changement des télécabines par d’autres plus grandes, a indiqué Attar Noureddine à l’APS, rappelant que ce moyen de transport, inauguré en avril 2009, se trouve à l’arrêt depuis 2015 pour des problèmes de câblages arrivés à terme de leur durée de vie.

Cette opération de réhabilitation devait être effectuée par l’opérateur suisse "Garaventa" qui l’a réalisé. Ce dernier ayant demandé un montant très élevé, cette opération a été confiée à l’entreprise ETAC qui gérera le téléphérique une fois réhabilité, a-t-on fait savoir.

Cette entreprise de transport algérien par câbles est une société mixte, détenue à 51 pour cent par l’Algérie et 49 pc par le groupe italo-français POMA, leader mondial du téléphérique, assure la gestion et la maintenance de l'ensemble des appareils urbains de transport par câble du pays, a-t-on ajouté.

Les 51 pc de la partie algérienne sont détenues à 41 % par l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) et à 10 % par l’Entreprise du métro d’Alger (EMA).

La réhabilitation du téléphérique de Tlemcen est inscrite au titre de la politique de modernisation des télécabines à l’échelle nationale, a encore indiqué le directeur des transports de la wilaya, soulignant "l’intérêt conféré, par ses responsables, à la sécurité des usagers de ce moyen de transport".

Il s’agit là d’un "véritable acquis" pour la wilaya de Tlemcen, au regard de son importance socio-économique et touristique, car en plus du fait qu’il soit un moyen de transport moderne, c’est également un moyen de transport hautement touristique pour le plateau de Lalla Setti qui enregistre un flux important de visiteurs durant toute l’année.

Ce moyen de transport destiné à assurer le transport du centre-ville au plateau de Lalla Setti, un site qui culmine à plus de 800 mètres d’altitude, était géré par l’entreprise publique de transport urbain de Tlemcen (ETUT). Cet équipement dispose de 11 cabines d’une capacité réelle de 15 personnes avec une rotation d’une durée de 7 minutes, soit une estimation de 1.000 personnes par heure.

La plate-forme de départ est localisée au site du "Grand bassin" ou "Sahridj M’bedda", avec une stations intermédiaire près du lycée "Ibn Zekri" ou Polyvalent, avant d’aboutir au plateau de Lalla Setti, soit une distance de 1.665 m.

La station arrivée du téléphérique est implantée au plateau de Lalla Setti, où un ensemble d’actions d’aménagements ont été réalisées pour améliorer davantage le site et le rendre plus accueillant et attractif.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.