Cette jeune réfugiée syrienne rêve de devenir championne de taekwondo

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SPORT - "Je veux que les gens se demandent comment une petite fille a pu découvrir le taekwondo et se défendre seule." Rayan Sleiman a 12 ans. En 2016, elle a fui la guerre en Syrie et vit désormais dans un camps de réfugiés en Jordanie. Là-bas, elle, avec sa sœur Zeinab, elle a pu commencer à apprendre le taekwondo.

Objectifs: apprendre à se défendre, certes, mais aussi à construire une plus forte confiance en elles. Rayan veut donc désormais être championne du monde, rêve d'aller en Corée (d'où est originaire cet art martial), puis aux Jeux olympiques. Vous pouvez constater son talent dans la vidéo ci-dessus.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.