Selon le député Mohamed Ben Salem, Ennahdha a "jeté de l'huile sur le feu" sur les relations tendues entre Hafedh Caid Essebsi et Youssef Chahed

Publication: Mis à jour:
MOHAMED BEN SALEM
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

Intervenant dimanche sur les ondes de la radio Shems Fm, le député d'Ennahdha Mohamed Ben Salem regrette que son parti soit rentré dans la polémique concernant l'appel à Youssef Chahed de ne pas se présenter en 2019 fait par Rached Ghannouchi, président du parti.

À travers la position exprimée par le conseil de la choura de soutenir les propos de Rached Ghannouchi, "nous en tant que mouvement Ennahdha, on a mis notre nez (...) dans une opposition interne au sein de Nidaa Tounes" a-t-il regretté.

"On sait qu'il y a un problème entre le chef du gouvernement et le directeur exécutif de Nidaa Tounes. En conséquence, je n'ai pas compris pourquoi est-ce qu'on est rentré dans cette polémique" a-t-il ajouté.

Selon Mohamed Ben Salem, " 'Cheikh Rached' a simplement voulu donner un conseil à Youssef Chahed. Sauf que je ne vois pas de raison de donner de conseils quand il y a des divergences au sein de Nidaa Tounes".

"Vu que nous participons à ce gouvernement, avec notre intervention c'est comme si l'on avait jeté de l'huile sur le feu et avons pris position avec une des deux parties en opposition" en faisant référence sans le nommer au directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caid Essebsi.

Rappelant que constitutionnellement et conformément à l'accord de Carthage, rien n'exclut Youssef Chahed de se présenter en 2019, Mohamed Ben Salem conclut: "J'aurai tant souhaité que nous ne prenions pas position sur ce sujet".

En marge de la 14e session du conseil de la Choura tenue ce week-end à Hammamet, le président de celle-ci Abdelkrim Barouni a affirmé que "les déclarations du président d'Ennahdha Rached Ghannouchi sont officielles et représentent le parti" appelant Youssef Chahed et son gouvernement "à se concentrer sur ces priorités que le peuple tunisien attend de voir concrétisées".

Dans une interview accordée à la chaine Nessma TV, le président du parti Rached Ghannouchi avait appeler explicitement le chef du gouvernement Youssef Chahed à ne pas se présenter à la présidentielle de 2017: "Je l'appelle à ne s'occuper que de la gestion des affaires courantes de la Tunisie à savoir améliorer les indicateurs économiques, l'organisation d'élections municipales,locales puis législatives et présidentielles" et ce afin de ne pas mettre à profit les réalisations en cours à des fins électoralistes s'était alors exprimé le dirigeant d'Ennahdha.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.