Sebta: Au moins 186 migrants forcent le passage

Publication: Mis à jour:
Imprimer

IMMIGRATION - Près de 300 migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont tenté d'entrer, ce lundi matin, à Sebta. 186 au moins ont réussi à passer de l'autre côté, a fait savoir la Croix-Rouge dans un tweet.

A leur arrivée, ces derniers ont été pris en charge par l'organisation humanitaire. Celle-ci a également annoncé avoir transféré quatre d'entre eux à l'hôpital pour diverses blessures.

Selon la Guardia civil, l'assaut a eu lieu aux alentours de 6h00. Cette fois, les migrants ne sont pas passés par la clôture séparant la ville du reste du Maroc. Ils ont déjoué la surveillance des services de sécurité marocains et espagnols et ont forcé le passage, en courant, au niveau du poste frontalier.

"Ils étaient environ 300 personnes, au début. Ils sont passés par le poste principal de Tarajal. Les autorités marocaines, qui ont été surprises, n'ont pas réagi", explique au HuffPost Maroc Helena Maleno Garzon, membre de l'association d'aide aux migrants Caminando Fronteras.

ceuta

"Les Espagnols ont réussi à empêcher quelques uns d'entrer. Les autres ont été placés dans le Centre d'accueil temporaire pour les immigrés (CETI) de Ceuta", ajoute-t-elle.

Les tentatives de passage de migrants depuis le Maroc vers l'Espagne sont très courantes, en cette période. Le 1er août, Sebta a été prise d'assaut par environ 300 migrants clandestins qui ont tenté de franchir la frontière. Au moins 67 d'entre eux seraient parvenus à passer de l'autre côté de la clôture.

La même semaine, à Melillla, 400 migrants d'origine subsaharienne ont également tenté de franchir la barrière qui sépare le Maroc de l'enclave espagnole. Seuls quatre d'entre eux ont alors réussi à passer de l'autre côté.

LIRE AUSSI: