Mariées pour être "préservées", le fléau des mariages de réfugiées syriennes mineures (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Elles ont entre 13 et 17 ans et elles sont mariées. Il s'agit de mineures syriennes qui ont fuit leur pays pour se réfugier en Jordanie. Ce ne sont pas des cas isolés mais un phénomène massif, comme le rapporte le reportage de la chaine de télévision allemande "Deutsche Welle" (DW). (vidéo ci-dessous) .

En 2015, ces mariées mineures ont constitué 44% des épouses syriennes contre 33% en 2010. Une augmentation qui préoccupe en premier lieu les Syriens. Ces mariages ne durent pas beaucoup car la plupart d'entre elles divorcent en peu de temps.

Le reportage donne la parole à l'une de ces filles mineures mariées: "Je conseille aux filles de mon âge de bien réfléchir avant de se marier. La vie conjugale est difficile. Elle pas comme je l'ai cru, pas comme beaucoup de filles le croient. Quand j'ai décidé de me marier j'étais jeune, je me demande comment à cet âge on peut prendre une telle décision", raconte-t-elle en dissuadant les jeunes filles de répéter son erreur.

Le même conseil que donne l'une des mères ayant témoigné: "Les familles doivent cesser de marier leurs filles aussi jeunes. Un tel mariage brisera sa vie et son enfance entre les besoins de son mari et de ses enfants. Elles sont encore trop jeunes et ont besoin de vivre leur enfance pleinement", insiste-t-elle.

LIRE AUSSI: Monde arabe: Lapidation, mariage forcé...des femmes de la région dénoncent et se mobilisent

La maman explique le fléau du mariage des mineures par la volonté de les préserver, dans un contexte où les dangers qui les guettent en dehors de leur pays sont nombreux. Autre explication avancée par le reportage, l'élément financier, car en mariant leurs filles, les familles réfugiées ont moins de charges.

Les organismes internationaux, tels que l'UNICEF, s'inquiètent face à ce phénomène qui ne cesse de s'amplifier, d'une croissance de 16%, en 2015, ces mariages se multiplient, atteignant les 30 à 35% des unions matrimoniales, a affirmé Robert Jenkins, représentant de l'UNICEF en Jordanie.



LIRE AUSSI: "Too young to wed"/Mariées trop jeunes: Les photos bouleversantes sur le mariage des mineures

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
20 femmes qui rejettent le féminisme
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction