Eau potable: plus de 6 milliards de DA mobilisés par le Fonds national de l'eau

Publication: Mis à jour:
WATER FAUCET
BENTON, ME - DECEMBER 8: Water comes out of a new faucet at Benton Elementary School. The school had high lead levels when their water was tested and have since replaced many of the faucets and water fountains. (Photo by Brianna Soukup/Portland Press Herald via Getty Images) | Portland Press Herald via Getty Images
Imprimer

Une enveloppe de plus de six milliards de dinars a été mobilisée par le Fonds national de l’eau pour le financement d’opérations de rénovation d'installations de forage, de stockage et de la distribution de la ressource hydrique, a appris l'APS auprès du ministère des Ressources en eau.

Les wilayas les plus touchées par des perturbations dans l’alimentation en eau potable vont bénéficier en priorité par cette enveloppe financière. Il s'agit d'El Tarf, Annaba, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Blida, Tizi-Ouzou, Tébessa, Souk Ahras, Médéa et Sétif.

Pour El Tarf, l’effort porte sur le renouvellement de la conduite de refoulement du système d’AEP à Besbes et Dréan où les essais sont déjà en cours.

L’achèvement du projet, prévu dans les prochaines semaines, permettra de desservir les communes de Dréan, Besbes, Chihani et Chbaita Mokhtar à partir de la station de pompage des Salines.

Il est également retenu la réhabilitation et l’extension de la station de traitement de Bouhadjar du Barrage Cheffia, dont les travaux ont été récemment achevés et qui devra soulager Bouhadjar, Hammam Béni Salah, Oued Zitoune, Ain Kerma et Zitouna.

Pour Annaba, il est prévu la réhabilitation du système d’AEP à partir du champ de captage de Guerbez, incluant les conduites et la station de pompage.

Ainsi, une production de 9.000 m3/j est attendue, permettant d’améliorer l’alimentation en eau potable de Berrahal, Chétaibi, Oued El Aneb, Kalitoussa, Ain Chouga, Ait Amar, Bouguessas, Cheurfa, Sellami El Eulma et Laabidi.

S’agissant de Bouira, où le problème s’est toujours posé avec acuité, deux actions sont actuellement en cours, traduites par la réhabilitation de la station de Telsdit afin de porter sa capacité de 50.000 m3/j à 72.000 m3/j, et la pose d’une conduite sur 11,2 kms à partir du barrage Koudiat Acerdoune pour sécuriser l’alimentation en eau potable de la ville de Bouira.

L’achèvement imminent de la première opération permettra de renforcer et de sécuriser l’alimentation en eau potable de 7 communes de cette wilaya.

En parallèle, la réhabilitation de la station de traitement de Tilesdit (Bouira) va permettre le renforcement d’AEP de 5 communes dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Il s'agit des communes d'Ouled Sidi Brahim, Ben Daoud, Herraza, El M’hir et Mansourah, sachant que trois d'entre elles sont déjà desservies depuis fin 2016-début 2017 alors que celles de Ben Daoud et de Herraza le seront dès octobre prochain.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.