Ces deux photos identiques en bikini montrent qu'on doit arrêter de focaliser sur nos défauts

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Presque tout le monde ayant déjà pris un selfie sait qu'il faut plus qu'une photo avant d'être content de son portrait. Même qu'après des dizaines de tentatives, certains abandonnent à force de scanner leurs défauts... Eh bien, la blogueuse parisienne Louise Aubery nous a donné une bonne leçon sur son compte Instagram.

Elle a publié deux photos identiques d'elle-même en bikini côte à côte. Une montre ce que les autres voient avec toutes les qualités puis la seconde ce que nos propres yeux voient, souvent avec tous les défauts minuscules sur lesquels on se concentre ardemment.

À gauche, ce qu'ON voit : un grand sourire, de longues jambes, un fessier ferme. À droite, ce qu'ELLE voit : un gros nez, du gras de dos et la cellulite.

Ainsi elle nous encourage à arrêter de scruter chacune de nos imperfections sur les photos, de ne pas être aussi durs envers nous-mêmes et de nous aimer comme les autres le font généralement.

⚡️ I am guilty. I am here to always be completely honest, because I feel social medias need more of it. | As much as I preach self love and truly made some progress accepting myself, there is something I really struggle with : pictures. . . Whenever I see a picture of me, the first things which catches my eyes are my FLAWS. I always see what is wrong. "Too close". "My nose appears too big." "My legs look too white". "I look terrible" This is usually what follows when someone show me a picture they took of me. . . YET, I really do not look at people's flaws first when I look at a picture of someone else ! On the contrary, I tend to focus on their assets. . . So why not do the same with yourself ? We really need to learn not to be so harsh on ourselves. It is not healthy. I am going to work on it, and I hope you will too. 💛 _____________________________________ ⚡️ Je plaide coupable. Vous savez que l'honnêteté est une valeur que je chérie; et je trouve que ca manque sur les réseaux sociaux. | Malgré que je prêche l'acceptance et l'amour de soi et que j'ai fait de réels progrès sur le sujet, il y a quelque chose avec lequel j'ai toujours beaucoup de mal : les photos. . . A chaque fois que je vois une photo de moi, tout ce que je vois en premier sont mes défauts. Je vois toujours ce qui ne va PAS. "Trop proche" "Mon nez paraît trop gros" "J'ai l'air trop blanche" "Supprime" : ce sont généralement mes premières réactions après avoir vu une photo de moi. . . Pourtant, ce n'est pas du tout comme ça que je réagis quand je vois une photo de quelqu'un d'autre ! Au contraire, j'ai plutôt tendance à voir leurs atouts . . Alors pourquoi ne l'applique-t-on pas à nous-même ? On doit vraiment apprendre à ne pas être aussi dur envers soi-même. Ce n'est pas sain. Je vais travailler dessus, et j'espère que vous aussi. 💛

Une publication partagée par Louise| PARIS |Thinker & Maker (@mybetter_self) le

Elle écrit : "Chaque fois que je vois une photo de moi, tout ce que je vois en premier, ce sont mes défauts.

Je vois toujours ce qui ne va PAS. "Trop proche" "Mon nez paraît trop gros" "J'ai l'air trop blanche" "Supprime" : ce sont généralement mes premières réactions après avoir vu une photo de moi.

Pourtant, ce n'est pas du tout comme ça que je réagis quand je vois une photo de quelqu'un d'autre! Au contraire, j'ai plutôt tendance à voir ses atouts.

Alors pourquoi ne l'applique-t-on pas à nous-même ? On doit vraiment apprendre à ne pas être aussi dur envers soi-même. Ce n'est pas sain. Je vais travailler dessus, et j'espère que vous aussi."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces magnifiques corps de femmes
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction