Feux de forêts à El Tarf: intervention de 2 hélicoptères bombardiers à eau et 980 agents pour lutter contre les incendies

Publication: Mis à jour:
FEUX DE FORTS  LA FRONTIRE
Facebook/Annaba Live
Imprimer

Une vraie catastrophe a touché hier le parc national naturel d'El Kala. Des centaines d’hectares de forêts sont partis en fumée dans une région classé réserve naturelle de la biosphère. A coups de renforts, venus des wilays du sud est et des wilays limitrophes d'El Tarf, les éléments de la protection civile ont lutté toute la journée contre des flammes qui parfois étaient inaccessible vu la densité du couvert végétal et la nature du terrain accidenté.

Ainsi, Deux hélicoptères bombardiers à eau (HBE) relevant des services de la Direction générale de la protection civile ont été mobilisés vendredi pour venir à bout des feux déclarés dans les forêts de la commune frontalière de Bougous, dans la wilaya d'El Tarf, a appris l'Agence de presse algérienne (APS) auprès du directeur local de ce corps constitué, le lieutenant-colonel Abdelaziz Melbous.

Ces hélicoptères ont effectué huit largages sur des forêts en flammes notamment sur des parties de la zone inaccessibles pour les véhicules des pompiers, a précisé la même source, précisant ces interventions s'inscrivent dans le cadre des efforts visant à venir à bout des foyers d’incendies qui ont embrasé, des jours durant, divers monts et montagnes de cette région frontalière.

Les hélicoptères sont intervenus au niveau des forêts relevant de Lahmid Lahrach, dans la commune de Bougous, où d’importants autres moyens humains et matériels ont été mobilisés par les services de la protection civile, assistés des éléments de la conservation des forêts, pour préserver la vie des riverains, a indiqué la même source.

Pas moins de 980 agents représentant, outre les sapeurs-pompiers d’El Tarf et ses unités (Ben M’Hidi, Berrihane et Besbes), les éléments de la protection civile sont venus en renfort des wilayas de Biskra, Tébessa, Souk Ahras et El Oued pour prêter main forte à l'équipe sur place qui se déploie, nuit et jour, pour tenter de circonscrire les feux en furie, a-t-on ajouté.

Quatorze (14) foyers d’incendie ont été enregistrés, vendredi, à travers principalement les montagnes Medjez Lahmar, à Bouhadjar, Daj et Ouled Hamel à Zitouna ainsi qu’à Bougous et Rokaba à Ain Assel, a précisé le lieutenant-colonel Abdelaziz Melbous.

Cent soixante (160) hectares ont été ravagés par les flammes durant la seule journée de jeudi, à travers les forêts de Kef Boumia, à Hammam Beni Salah, Om Chetab, à Oum T'boul, Djerani, à Ain Assel, Assassa, Bouhadjar, Medjz Essmaa, Matroha et d’Ain Kheyar, relevant de la commune d’El Tarf ainsi que les forêts de Righia, à Berrihane, Bounafa à Chihani et Ain Khechba à Bogous et d'El Fedj à Zitouna, a, par ailleurs, rappelé la même source, faisant état de la déperdition d’un millier d’hectare de forêts depuis l’enclenchement de la vague de canicule.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.