Parturiente décédée: 5 personnes arrêtées à Djelfa

Publication: Mis à jour:
DJELFA
Capture d'écran
Imprimer

Cinq personnes ont été mises sous détention provisoire à Djelfa, dont trois sages-femmes, suite au décès d'une parturiente après le refus de trois établissements hospitaliers de la prendre en charge, a rapporté jeudi 3 août l'agence de presse APS.

Dans la même affaire, deux autres individus ont été placés sous contrôle judiciaire sous ordre du juge d'instruction auprès du tribunal de Aïn Oussara.

Le procureur de la République a entendu 15 personnes dans le cadre de l'enquête ouverte suite au décès d'une femme et son fœtus. Les trois sages-femmes arrêtées travaillent dans les hôpitaux de Djelfa, de Hassi Bahbah et de Aïn Oussara, les trois établissements où la défunte a essayé de se rendre pour accoucher.

Les autres individus arrêtés sont un aide soignant et un permanencier.

Le décès de cette parturiente à Djelfa fin juillet a secoué l'opinion publique. Les autorités ont ouvert une enquête et le ministère de la Santé s'est constitué partie civile dans l'affaire en justice en cours.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.