"Stop au bateau raciste en Tunisie", le cri d'alarme lancé par la FTDES pour sauver les migrants libyens ou tunisiens

Publication: Mis à jour:
SHIP
Stefano Rellandini / Reuters
Imprimer

Le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES) a lancé un cri d'alarme, via un communiqué publié vendredi, pour dénoncer ce qu'il nomme "un bateau raciste", près des côtes tunisiennes.

Le bateau en question dénommé "C-Star" est un navire de militants d’extrême droite qui tendent à endiguer l’immigration clandestine. Il est chargé de ramener les migrants naufragés en mer dans des ports libyens ou tunisiens sous la bannière de la défense de l'Europe face à l'arrivée de migrants.

Le bateau est mobilisé par le réseau européen Génération identitaire (GI) composé de français, italiens et allemands notamment pour mener l'opération "Defend Europe"("Défendons l’Europe").

Selon la FTDES, ce navire s'approche des côtes tunisiennes. L'organisation déclare "son refus que ce bateau accoste dans les ports tunisiens et appelle le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux". Elle appelle "à ce que tous les bateaux et les marins en mer dénoncent la mission de ce bateau (...) ainsi que toutes les associations et toutes les personnes à se mobiliser contre l’accès de ce bateau dans les eaux territoriales tunisiennes et dans tous les ports".

À noter que depuis le début de son opération, le 7 juillet, le bateau a été arrêté à deux reprises fin juillet. The Independent a rapporté qu'il a été été stoppé dans le canal de Suez, en Egypte car son capitaine n'a pas pu produire une liste complète de l'équipage, exigée par les services de sécurité égyptiens.

L'équipage avait pour but de traverser le canal de Suez pour arriver en Sicile. Là-bas les militants anti-migrants attendaient d'être embarqués à bords.

Le bateau a été aussi stoppé à Chypre, le capitaine du navire et son second ont été interpellés pour détention de "faux documents", selon les médiaux chypriotes.

LIRE AUSSI: