Tunisie: Des tortues de mer sauvées d'une mort certaine grâce à la vidéo d'un internaute

Publication: Mis à jour:
VFC
Capture écran/Facebook/Samy Fetini
Imprimer

La vidéo publiée mercredi sur le réseau social Facebook faisait froid dans le dos.

Deux tortues de mer, coincées sur le dos essayant de se débattre comme elles peuvent et en train de crier loin de leur habitat naturel.

Cette scène se passe en Tunisie, plus précisément à Sidi Mansour (Sfax) où un poissonnier les a acheté d'un pêcheur et les a enfermé dans une chambre en attendant de les tuer et de les mettre en vente.

Mais cela a pu être empêché grâce à un citoyen. Allant acheter son poisson, le poissonnier lui propose de faire un tour dans la chambre où sont enfermées les tortues de mer. Stupeur, il sort son téléphone portable, filme la scène et la diffuse sur Facebook demandant de l'aide aux internautes.

Quelques heures plus tard, les tortues de mer ont pu être sauvées grâce à l'intervention de la garde nationale indique l'internaute.

Contacté par le HuffPost Tunisie, l'internaute qui a diffusé la vidéo Samy Fetini affirme que "quand la police est arrivée au souk, le poissonnier les avait déjà fait sortir de la chambre et il était sur le point de les tuer".

Arrêté par la police il aurait affirmé "qu'elles ne sont pas à lui". Ces tortues auraient été amenées par une tierce personne au poissonnier pour que celui-ci les vende a-t-il indiqué à la police. Une enquête a été ouverte afin d'entendre toutes les personnes impliquées dans la pêche de ces deux tortues de mer.

Prises en main par la police les deux tortues de mer ont été emmenées à l'Institut National des Sciences et Technologies de la Mer pour vérifier leur état de santé avant d'être relâchées dans une réserve protégée.

Importante dans la biodiversité marine et facteur d'équilibre du milieu marin, la tortue de mer est une espèce internationalement protégée.

La Tunisie a pour sa part ratifié toutes les conventions internationales pour la conservation des tortues sous-marines et a mis en place une stratégie globale de conservation.

Ainsi, un site de ponte a été aménagé près de l'île de Kuriat, un espace marin protégé. Dès 2004, un centre de soins au profit des tortues marines a même vu le jour à Monastir .

D'un point de vue juridique, la Tunisie a commencé dès 1987 à veiller à l'interdiction de la pêche aux tortues sous marines. En effet, la note circulaire n° 1155 du 10 juin 1987 adressée aux délégués régionaux à la pêche demandait de veiller à l'interdiction de la pêche des tortues marines.

Depuis 1992, un arrêté annuel du ministre de l'Agriculture et de la Pêche relatif à l'organisation de la chasse et de la pêche interdit expressément la pêche des tortues de mer et la collecte de leurs oeufs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.