Hadj 2017: taxe supplémentaire de 60.000 DA pour les pèlerins ayant accompli le hadj en 2015 ou 2016

Publication: Mis à jour:
HADJ ALGERIA
Algerian pilgrims gather at Algiers airport on August 29, 2016, for their departure to the annual Hajj pilgrimage in the Islamic holy cities of Mecca and Medina in Saudi Arabia.The Hajj, the largest annual pilgrimage in the world, is the fifth pillar of Islam, a religious duty that must be carried out at least once in the lifetime of every able-bodied Muslim who can afford to do so. / AFP / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | AFP via Getty Images
Imprimer

L'Office national du hadj et de la omra (ONHO) a invité mercredi les pèlerins ayant effectué le hadj en 2015 ou en 2016 et devant se rendre aux Lieux saints cette année à se rapprocher des services de la Banque d'Algérie pour s'acquitter d'une taxe supplémentaire de 60.000 dinars algériens (DA) imposée par les autorités saoudiennes.

"Les autorités saoudiennes ont imposé aux pèlerins ayant accompli le hadj en 2015 ou 2016 et devant se rendre aux Lieux saints cette année de s'acquitter d'une somme supplémentaire estimée à 2000 rials saoudiens", a précisé l'ONHO dans un communiqué.

L'Office a invité les pèlerins concernés par cette mesure à se rapprocher des services de la Banque d'Algérie pour s'acquitter de la taxe (60.000 DA) "avant de quitter le territoire national", en veillant à "présenter, au niveau des aéroports de départ, le reçu de paiement de cette taxe accompagné du reçu de règlement des frais du hadj auprès des services de la Banque".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.