Trump se dit prêt à détruire la Corée du Nord, selon un sénateur

Publication: Mis à jour:
TRUMP KIM JONGUN
AP Photo/Wong Maye-E, File / Getty imaes
Imprimer

Dans un cri d'alerte, le sénateur républicain Lindsey Graham a affirmé que le président des États-Unis Donald Trump est prêt pour une guerre avec la Corée du nord si celle-ci n'arrête pas ses démonstrations d'hostilité envers les États-Unis.

Trump aurait alors dit "Je ne compte pas les laisser se doter de missiles balistiques intercontinentaux. Il prennent ce chemin et la seule option de les dissuader c'est de leur montrer qu'une riposte militaire de la part des États-Unis est envisageable".

Le sénateur, connu pour son influence, assure que l'option militaire est bien présente et viserait à anéantir l'arsenal nucléaire de Kim Jong Un et si nécessaire détruire toute la Corée du nord, a-t-il ajouté en évoquant ses conversations avec le président américain.

"Il me l'a dit et je le crois" précise le sénateur Graham.

La Corée du nord avait lancé le mois dernier un nouveau missile balistique provoquant ainsi une vive réaction du président Trump sur Twitter qui avait demandé à son allié japonais ainsi qu'à la Chine d'intervenir afin d'arrêter ces "absurdités" une fois pour toutes.

"La Corée du Nord vient juste de lancer un autre missile. Ce type n'a-t-il rien de mieux à faire de sa vie?"


"Le Japon ne tolérera pas ça très longtemps. Peut-être que la Chine agira de son côté et mettra fin à ces absurdités"



Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait également annoncé vendredi dernier que ses missiles sont désormais en mesure d'atteindre tout le territoire des États-Unis.

De son côté, le Pentagone prépare depuis longtemps l'éventualité d'un conflit avec Pyongyang, mais le langage tranchant utilisé marque une évolution. Auparavant, il s'agissait de critiquer les tirs, mais sans mentionner d'options militaires de représailles.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.