Un diamant d'une rare pureté mis aux enchères par le russe Alrosa

Publication: Mis à jour:
ALROSA
A close-up view of the main 51.38-carat round-cut diamond, the Dynasty, from Russian diamond miner Alrosas Dynasty polished diamonds collection in Moscow on August 3, 2017.The collection of five polished stones was manufactured from a 179-carat Romanovs rough diamond, extracted at the companys Nyurbinskaya kimberlite pipe in Russia's far northeast region of Yakutia in 2015. Alrosa plans to sell the whole collection in one set at a special online auction in November with the starting price not le | YURI KADOBNOV via Getty Images
Imprimer

Un diamant de 51 carats d'une pureté inédite en Russie constitue la pièce maîtresse d'une collection de cinq pierres précieuses bientôt mise aux enchères par le numéro un mondial du secteur Alrosa, qui en espère plus de 10 millions de dollars.

A partir d'un diamant de 179 carats découvert en 2015 dans l'une de ses mines sibériennes de Iakoutie, la société contrôlée par les pouvoirs publics russes a taillé cinq pièces formant une collection que l'AFP a pu voir jeudi.

"Les cinq diamants ont été produits à partir d'un seul diamant brut, ce qui est exceptionnel", a souligné le président d'Alrosa Sergueï Ivanov dans un communiqué.

"Il a fallu un an et demi pour créer cette collection. (...) Le principal diamant, Dynastie, est devenu le plus pur des grands diamants de l'histoire de la joaillerie dans notre pays", a-t-il ajouté.

La Russie est l'un des premiers producteurs mondiaux de pierres précieuses grâce notamment aux ressources disponibles en Iakoutie.

Le diamant brut d'origine, datant de près de 400 millions d'années, a été baptisé Romanov en hommage à la dynastie qui a régné sur la Russie impériale jusqu'à la révolution de 1917 et sous laquelle s'est développée l'industrie du diamant à partir du XVIIIe siècle.

La collection de cinq pièces qui en résulte -- respectivement de 51,38 carats, 16,67 carats, 5,05 carats, 1,73 carat et 1,39 carat -- doit être présentée dans plusieurs pays et notamment lors d'un salon spécialisé organisé à Hong Kong du 13 au 19 septembre.

Elle sera vendue aux enchères en ligne en novembre via le site dynasty.alrosa.ru.

"Si l'on se base sur les résultats des ventes aux enchères de Sotheby's et Christies, le prix de départ de la collection ne peut pas être inférieure à 10 millions de dollars", a indiqué M. Ivanov, cité par l'agence russe Interfax.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.