Trafic du patrimoine archéologique: Une centaine de pièces saisies depuis le début de l'année à l'Est

Publication: Mis à jour:
D22535PIECESARCHEOLOGIQUESSAISIESENDEUXANS8A0A3
Photo d'archive | DR
Imprimer

Une centaine de pièces archéologiques a été saisie à l’Est du pays, durant le premier semestre de l’année 2017, par la cellule de protection des biens culturels relevant du Commandement régional Est de la Gendarmerie nationale, a-t-on appris jeudi auprès de responsables de ce corps de sécurité.

Les agents de cette cellule opérationnelle chargée de la protection des biens culturels ont saisi entre autres, des bracelets en cuivre remontant à différentes époques, plusieurs pièces de monnaies de l’ère romaine, des anciennes lampes à l’huile, une statuette représentant un pharaon, des amphores et plusieurs autres ustensiles remontant à des époques antique, a-t-on révélé de même source.

Ces objets ont été saisis dans les wilayas d’El Tarf, de Constantine, de Souk-Ahras et de Mila entre notamment, a-t-on fait savoir de même source, précisant que plusieurs personnes ont été arrêtées dans le cadre des enquêtes déclenchées suite à ces prises.

Ces objets d’une valeur inestimable ont été saisis au cours de plusieurs opérations d’intervention et de lutte contre ce genre de trafic ciblant le patrimoine archéologique et culturel de la région, a souligné la même source, affirmant que les efforts se poursuivent par la Gendarmerie nationale pour déjouer toute transaction du genre.

D’importants moyens d’investigation et d’intervention ont été mobilisés par le commandement de la Gendarmerie nationale, a-t-on rappelé de même source, affirmant que le processus de lutte contre toute atteinte aux biens archéologiques est appuyé par des outils technologiques moderne.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.