Le gouverneur de Jendouba nie l'arrestation de personnes impliquées dans les feux de forêts

Publication: Mis à jour:
RVR
Facebook/Jendouba News
Imprimer

Alors que les incendies continuent du côté du gouvernorat de Jendouba, plusieurs médias et personnes sur les réseaux sociaux font état de l'arrestation d'une personne du côté de Feriana qui aurait avoué avoir reçu de l'argent pour allumer ces feux.

Ces rumeurs ont été démenties par le gouverneur de Jendouba Akram Sebri sur les ondes de Mosaïque FM.

"Ce qui se dit sur les réseaux sociaux n'est pas vrai" a tenu a affirmé le gouverneur indiquant que "le procureur de la République et le président du tribunal de première instance de Jendouba se sont rendu hier sur place pour être témoin de tous les incendies".

Confirmant l'ouverture d'une enquête demandée par le procureur de la République, Akrem Sebri indique que celle-ci n'est encore qu'à ses débuts.

Depuis quelques jours, deux nombreux incendies de forêts ont été signalés dans les gouvernorats de Béja, Bizerte, Zaghouan ou encore Jendouba.

Celui-ci a connu 15 départs de feux en deux jours obligeant certains habitants à quitter leurs domiciles.

Si la situation est globalement sous contrôle, le chef du gouvernement a ordonné l'ouverture d'une cellule de crise à la Kasbah chargée de suivre les évènements. Il a en outre ordonné au ministre de la Défense Farhat Horchani et au ministre de l'Intérieur Hédi Majdoub de se rendre sur place et de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre fin à ces incendies mais également de prendre en charge les personnes lésées par celui-ci.

Lors d'un point de presse au sujet de ces incendies, le chef du gouvernement Youssef Chahed n'avait pas exclu la possibilité que ces feux aient une origine criminelle.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.