Incendies dans diverses régions du pays: un mort, des blessés et d'importants dégâts matériaux

Publication: Mis à jour:
FOREST BURNING ALGERIA
A fire burns late 01 September 2007 night in Tzarift, near Tlemcen, north-west of Algeria. Cooler temperatures in northern Algeria helped firefighters put out most of the blazes that have killed at least eight people and ravaged huge swathes of forest over the past 48 hours. AFP PHOTO STR (Photo credit should read STR/AFP/Getty Images) | STR via Getty Images
Imprimer

En pleine canicule les incendies sont repartis de plus belle depuis 48h. Des centaines d'hectares de végétation brûlaient dans plusieurs régions, dont Blida, Bouira, Boumerdes, Jijel et El Taf. Le pays connaît cet été, ses incendies les plus dévastateurs de ces dernières années.

Plusieurs incendies d'ampleur inégales se sont donc, déclenchés, ces dernières 48 heures, dans plusieurs wilayas du pays, réduisant en cendre des centaines d'héctares de massifs forestiers, d'arbres fruitiers et même des habitations.

Ces sinistres ont également entraîné la mort, dans la forêt de Koudiet Laârayesse à Boumerdes d’un jeune homme, provoqué une vingtaine de blessés ainsi que des asphyxies à une trentaine de personnes.

Selon le chargé de la cellule de communication auprès de la Protection civile, relayé par la radio algérienne, la victime a rendu l’âme à l’hôpital de Bordj Menail, des suites de brûlures de second degré.

On signale, dans ce sillage, la naissance de six grands foyers d’incendies dans les communes d’Aamale, Thenia, Les Issers, Zemmouri, Legata et Ouled Aissa. Les flammes ont ravagé plus de 27 hectares de superficies forestières, des arbres fruitiers et des maquis.

La lutte contre ces feux, tous maîtrisés maintenant, a nécessité la mobilisation de 16 camions anti-incendies, quatre ambulances et près de 80 sapeurs pompiers relevant de différentes unités de la protection civile de la wilaya.

Ces incendies n’ont pas causé de dégâts matériels au niveau des habitations environnantes, ni dans les biens publics et privés, a ajouté le lieutenant Ait Kaci Ahmed.

30 victimes et 12 habitations endommagées à Bouira

Un incendie de forêt a, d'autre part, endommagé dans la nuit de lundi à mardi, une douzaine de maisons dans la commune montagneuse de Maâlla dans l'Ouest Bouir), provoquant des brûlures ou des asphyxies à une trentaine de personnes.

Le feu s’est, par ailleurs, déclaré lundi après-midi près les villages de Bouguezzine et Laghoual, relevant de la municipalité forestière et montagneuse de Maâlla, sur les hauteurs de Lakhdaria à l’ouest de Bouira. Attisées par le vent, les flammes ont atteint ces deux villages vers 20 heures, endommageant une dizaine de maisons et causant des brûlures et des asphyxies à une trentaine de personnes.

Les personnes touchées ont été évacuées à l’hôpital de Lakhdaria, selon les services de la protection civile de Lakhdaria. "Toutes ont quitté l’hôpital, à l'exception d'une femme brûlée au troisième degré.

Les flammes ont, en outre, sérieusement touché une douzaine d’habitations, causant la perte d'une quinzaine de têtes d'ovins, de deux bovins et de trois ânes. Quatre voitures ont été également endommagées par les flammes.

Mardi matin, un incendie a été maitrisé par des unités de la protection civile. Une colonne mobile était toujours sur place, a-t-on constaté. "Les services concernés tentaient d’établir le bilan", a expliqué à l’APS, le chargé de la communication de la direction de la protection civile de Bouira.

Les habitants de Bouguezzine et Laghoual ont vécu une nuit infernale et les dégâts auraient été plus lourds sans l’intervention des brigades de la protection civile, a indiqué un des habitant du village.

El Tarf : 360 hectares de forêts ravagés par les feux en 48 heures

Dans la wilaya d’El Tarf, 360 hectares de forêts dont 160 localisés au niveau de Assassa, une zone forestière relevant de la commune frontalière de Zitouna, ont été ravagés par les incendies enregistrés durant les dernières quarante huit heures.

Selon un bilan préliminaire, les flammes ont dévasté, depuis dimanche dernier, les monts et maquis de la plupart des communes frontalières de cette wilaya, à l’image de Bogous, Zitouna, Hamam Beni Salah, El Kala, Bouhadjar Ramel Essouk et El Ayoun. L’extinction du feu a nécessité la mobilisation de plus de 900 agents de la protection civile qui se déploient nuit et jour aux côtés des éléments de la conservation locale des forêts pour venir à bout des flammes qui persistent favorisés en cela par la vague de canicule qui sévit depuis le week-end dernier.

Quatre véhicules, exploités dans la lutte contre les feux de forêts au niveau de la wilaya d’Annaba, ainsi qu’une quinzaine d’agents de la protection civile relevant de cette wilaya sont venus en renfort dans le cadre des efforts visant à circonscrire les flammes en furie, favorisées par des vents et le relief accidenté et difficilement accessible, a ajouté la même source.

Sur les 30 incendies enregistrés depuis lundi, à travers 25 localités montagneuses relevant de 14 communes frontalières, seize ont été éteints, a-t-on précisé, signalant que d’importants moyens humains et matériels appartenant à la colonne mobile ainsi qu’aux trois unités d’intervention de Ben M’Hidi, Berrihane et Besbes ont été réquisitionnés dans le cadre des interventions destinées à circonscrire les feux de forêts et à protéger les riverains.

Bordj Bou Arreridj : Plus de 20 hectares de forêts ravagés par les feux en 24 h

À Bordj Bou Arreridj, plus de 20 hectares de couvert végétal sont partis en fumée durant les dernières 24 heures, a-t-on appris, auprès de la Protection civile. La même source a précisé qu'un incendie déclaré dans la zone de Rouabah au mont Merisane dans la commune de Hasnaoua a détruit 20 hectares d’arbres forestiers et d'herbes sèches alors qu'un second incendie signalé au lieu dit Terkabet dans la localité de Colla (Nord de Bordj Bou Arreridj) a décimé deux hectares de pins d'Alep et de chênes.

Au cours des dernières 24 heures, la forêt de Haouzet Kesir Lekhzir relevant de la commune de Khelil a été également la proie des flammes, où 1,5 hectare d’arbres forestiers a été consumé par le feu, a-t-on encore ajouté faisant savoir que plus de 300 bottes de foin sont parties en fumée au village ‘‘El Mesrah’’ dans la commune d’El Ach (Sud de Bordj Bou Arreridj).

L’intervention rapide de la protection civile, selon la même source, a permis de sauver le reste de cette forêt en plus de 1,5 hectares d'arbustes de Calycotome épineux (Gandoul) et de lentisque.

Dans le cadre de la lutte contre les feux de forêts, des campagnes de sensibilisation ont été initiées par les agents de la conservation des forêts avec la collaboration des services de la protection en collaboration avec les différentes associations locales versées dans la préservation de l'environnement à travers territoire national.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Sur le web