À 21 ans, ces jeunes Tunisiens créent "Nems", le premier robot d'accompagnement doté de l'intelligence artificielle made in Tunisia

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Quand on laisse deux jeunes tunisiens exprimer leurs talents et leur passion, cela peut donner des merveilles.

La merveille en question s'appelle "Nems" et il s'agit du premier robot d'accompagnement à posséder l'intelligence artificielle créé en Tunisie indique Ali Cherif, un des concepteurs de ce robot.

Derrière ce projet, deux jeunes étudiants de 21 ans: Ali Cherif et Chiheb Mediouni.

Tous deux étudiants à l'Institut Supérieur des Études Technologiques (ISET) de Nabeul, ils ne partagent cependant pas la même spécialité: Alors qu'Ali est en licence Génie électrique spécialité automatisme et informatique, Chiheb est lui diplômé en Génie mécanique spécialité Construction et fabrication mécanique.

"Je suis le président du Club robotique ISETN, étudiant ambassadeur de Firefox en Tunisie, et fondateur de plusieurs associations. Je suis à la base Gamer et Geek" affirme Ali au HuffPost Tunisie alors que Chiheb lui est un "ancien joueur de l'équipe nationale rugby et membre du club robotique ISETN" ajoute-t-il.

fvf

L'idée selon Ali est venue après de longues recherches et études sur les robots existant dans le monde: "on a voulu faire un robot d'accompagnement innovant avec une conception et des fonctionnalités uniques, c'est pour cela que Nems n'est pas bipède: pour qu'il soit rapide, en mouvement et interactif avec son utilisateur et son environnement" rapporte Ali.

Quand il a fallu lui choisir un nom, Ali avoue que "Nems" était ce qui collait le mieux au robot: "on a l'appelé Nems car il est très rapide en mouvement, peut maintenir l'équilibre sur seulement deux roues et il est très intelligent. Exactement comme les suricates" indique-t-il.

Encadré par Hatem Abidi et Sami Bellalah, il aura fallu attendre 6 mois -entre janvier et fin juin 2017- pour que "Nems" voit le jour.

"Ce dernier est capable de maintenir l’équilibre sur deux roues et d’interagir avec son utilisateur et son milieu. C’est le premier robot qui possède l’intelligence artificielle en Tunisie" décrit Ali avant d'ajouter: "Il est capable de parler en quatre langues, de se déplacer, de prendre des photos, et d’afficher un visage sur l’écran qui occupe sa tête, pour ainsi divertir son utilisateur".

"Il peut aussi être commandé par des gestes. L’objectif de cette version est de préparer une plateforme bien robuste au niveau matériel et logiciel qui peut être capable de recevoir des évolutions futures à plusieurs niveaux comme par exemple l'ajout de la reconnaissance faciale" affirme-t-il.

Si en 6 mois, les deux jeunes étudiants ont pu créer un tel robot, pour Ali, ils peuvent aller bien plus loin encore: "Nems n'est qu'une début d'une révolution au niveau de la recherche scientifique en Tunisie" prédit Ali avant de conclure: "Il faut encourager les jeunes car ils sont capables de réaliser l'impossible!" et "Nems" en est un exemple vivant.

rgrv

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.