Tunisie: Le conseil des ministres adopte deux nouveaux instruments pour la protection des enfants

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le conseil des ministres a adopté lundi, deux outils importants pour la protection de l'enfance a avancé la ministre de la Femme, de la famille et de l'enfance Naziha Labidi à la radio Jawhara Fm.

"Hier en conseil des ministres nous avons adopté la convention de Lanzarote, qui fait de la Tunisie le premier pays en dehors des pays européens a adopter cette convention pour la protection des enfants contre le viol" a-t-elle débuté.

La convention de Lanzarote impose la criminalisation de tous les types d'infractions à caractère sexuel perpétrées contre des enfants. Le Comité des Parties à la Convention veille à travers la remise de rapports nationaux mais aussi d'autres sources, si les États parties ont tenu ou non leurs engagements.

"Nous avons également adopté en conseil des ministres le protocole n°3 de la convention internationale des Droits de l’Enfant" a ajouté Naziha Labidi.

Le protocole n°3 de la convention internationale des Droits de l’Enfant permet à tout enfant de pouvoir déposer une communication individuelle devant le Comité des Droits de l’Enfant. Ainsi si un enfant estime qu’un de ses droits fondamentaux a été violé, il pourra -sous certaines conditions- porter plainte devant le Comité des Droits de l'Enfant.

Affirmant que les viols et les abus sexuels touchent autant les garçons que les filles, la ministre affirme qu' en Tunisie, il y a "200 viols d'enfants chaque année, et cela rien que pour ceux qui sont déclarés" s'alarme-t-elle avant de nuancer: "Sur 165 pays, la Tunisie est classée 9eme en matière de protection de l'enfant, les premiers en Afrique et dans le monde arabe".

LIRE AUSSI: Tunisie-télé: Quand les enfants s'exposent quotidiennement à la violence verbale et physique. Un pédopsychiatre alerte

Tunisie: L'enfance guettée par des menaces de toutes parts

Tunisie: Les agressions sexuelles à l'égard des enfants, entre souffrance et sentiment de culpabilité

Plus de 90% des enfants victimes de violence en milieu familial en Tunisie

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.