Près de 3.800 fonciers industriels vacants et 3.000 fonciers attribués et non exploités

Publication: Mis à jour:
TEBBOUNE
Prime Minister Abdelmadjid Tebboune unveiled the main lines of the government's action plan to members of the National People's Congress (NPC) on June 20, 2017 in Algiers. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI / RYAD KRAMDI (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images) | RYAD KRAMDI via Getty Images
Imprimer

Près de 3800 fonciers industriels vacants ont été distribués à travers 28 wilayas et 3000 sont attribués mais non exploités, a déclaré le premier ministre lors de sa réunion avec le patronat et l'UGTA.

Une précision qui a ponctué sa volonté de vouloir orienter les PME vers la satisfaction des besoins du marché local, l'un des plus importants marchés de consommation de la région, le Premier ministre a affirmé que "nous devons être les premiers à bénéficier de notre marché. Nous n'importerons plus de biens de grande consommation si nous réussissons à développer un tissu local de PME"

Soulignant que la priorité sera accordée à la production d'intrants, M. Tebboune a indiqué que les entreprises actives dans ce domaine vont bénéficier de financement pouvant atteindre 90% en leur accordant "la priorité absolue" dans l'obtention du foncier industriel.

"Beaucoup d'activités industrielles risquent aujourd'hui de s'arrêter si l'importation des intrants produits à l'étranger est stoppée", a-t-il expliqué.

De même que les industries manufacturières, notamment dans le domaine agricole qui enregistre un important excédent de production, seront encouragées, a ajouté le Premier ministre qui a mis en avant l'impératif de soutenir les idées innovatrices.

Cette nouvelle approche en matière de financement de l'investissement sera accompagnée de mesures afin de rééquilibrer la fiscalité, d'une part, et récupérer les fonds du marché parallèle, d'autre part.

"Nous userons de tous les moyens, avec bienveillance, pour injecter les fonds du marché parallèle dans l'économie réelle", a déclaré le Premier ministre, qui a ajouté qu'en dépit de l'absence de chiffres précis à ce sujet, "mais tout ce qui sera récupéré, est important pour nous".

Évoquant les perspectives économiques du pays, M. Tebboune a estimé que l'"Algérie est à mi-parcours en matière de diversification de l'économie et que le parachèvement de ce qui reste à franchir est tributaire de l'adhésion à une vision économique unifiée conciliant intérêts du citoyen, de l'Etat et de l'entreprise", une vision qui fera, a-t-il dit, l'objet de discussions de la prochaine tripartite qui se tiendra le 23 septembre prochain à Ghardaïa.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.