Que pense-t-on des femmes divorcées dans le monde arabe? Réponses dans ce micro-trottoir (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
RE MARRIED
Marcelo del Pozo / Reuters
Imprimer

Alors que le taux de divorce est élevé dans le monde arabe (40% des mariages en Égypte ou au Liban), les femmes divorcées auront-elles la chance de pouvoir refaire leurs vies? Un homme qui ne s'est jamais marié voudrait-il épouser une femme divorcée?

C'est l'objet de l'émission "Chabeb Tok" sur DW qui a réalisé un micro-trottoir dans certains pays arabes comme le Liban, le Maroc et autres, afin de sonder les avis des habitants. Dans ces pays où le divorce pour la femme est considéré comme un déshonneur et une tare, les mentalités ont-elles évolué? Pas si sûr à en croire les positions aussi bien des hommes que des femmes interrogés.

"Si elle a divorcé c'est qu'elle a fait des erreurs ou qu'elle n'est pas bien avec son mari", a lancé un homme, qui n'envisage pas la possibilité de se marier avec une femme divorcée. Pour un autre, un égyptien, il peut être avantageux pour un homme d'épouser une femme divorcée, ou une veuve, puisque ces deux dernières sont fragiles et peuvent se contenter de peu. (vidéo ci-dessous)

Pour les femmes interrogées, si certaines acceptent que leur fils se marie avec une femme divorcée, la plupart se sont montrées réticentes, encore plus que les hommes. "Pourquoi épouser une femme divorcée alors qu'il y a plein de filles qui ne se sont jamais mariées?", a estimé une Libanaise. Pour une marocaine, elle peut accepter mais à condition que la situation de la femme en question n'impacte pas son fils.

"S'il est jeune, pourquoi se marierait-il avec une divorcée! Si lui aussi est divorcé, pourquoi pas", s'est exclamée une femme jordanienne. (vidéo ci-dessous)

Une minorité de passantes se sont montrées clémentes envers les femmes divorcées, comme une Libanaise qui demande qu'on leurs donne une seconde chance ou un autre qui a affirmé qu'une femme divorcée peut ne pas être la cause de son divorce.

DW a donné la parole à quelques femmes qui ont divorcé, ces dernières ont raconté leur regard sans pitié de la société ainsi que les difficultés d'avoir leurs droits notamment le droit de garde de leur enfant après le divorce. "La femme divorcée est perçue comme un objet déjà utilisé", a fustigé l'une d'elles. Et d'ajouter:"La virginité est considérée comme un gage de la femme idéale, or la femme divorcée ne l'a plus", a-t-elle expliqué.

Pour le psychiatre et sexologue tunisien, Zine El Abidine Ennaïfer, la perception de la sexualité dans l'imaginaire commun joue un rôle important: "La sexualité de l'homme est vécue comme quelque chose de nécessaire. Quand une épouse décède, il lui faut une nouvelle femme parce qu'il ne peut pas se contenir. Les femmes, elles, voient leur sexualité diabolisée, parce qu'on pense qu'elles sont plus à même à se contenir que l'homme", d'où cette stigmatisation de la femme divorcée.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
6 problèmes de couple qui poussent les femmes à divorcer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction