Le ministre des Affaires étrangères Khemais Jhinaoui: Les relations diplomatiques avec la Syrie n'ont jamais été interrompues

Publication: Mis à jour:
MOEZ JHINAOUI FOREIGN AFFAIRS TUNISIA MINISTER
facebook.com/pg/TunisieDiplo
Imprimer

Lors de son interview dans le quotidien "La Presse" du 30 juillet 2017, le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a affirmé que les relations diplomatiques avec la Syrie n'ont jamais été interrompues.

Selon Jhinaoui, l'ancien président Moncef Marzouki a manqué d'en informer les Nations-Unies comme le stipule l'accord de Vienne, affirmant que les relations diplomatiques avec la Syrie sont sur un plan consulaire et non pas au niveau des ambassades.

Le ministre s'interroge également sur la demande de désigner un ambassadeur tunisien en Syrie, chose qu'il trouve étrange surtout qu'aucune demande du genre n'a été exprimée par le gouvernement Syrien.

La rupture des relations tuniso-syriennes décidée par Moncef Marzouki pendant sa présidence, avait suscité la critique de plusieurs partis d'opposition tunisiens, la jugeant "précipitée" et s'inquiétant de ses éventuelles répercussions sur les Tunisiens installés en Syrie.

Le président Beji Caid Essebsi a par ailleurs exprimé, en avril dernier, sa volonté de rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie.

La Tunisie n'est pas opposée à une reprise à leur niveau "normal" des relations diplomatiques avec la Syrie, rompues il y a cinq ans, avait-il déclaré

Tunis avait annoncé en février 2012 l'expulsion de l'ambassadeur de Syrie pour protester contre la répression sanglante menée par le régime de Bachar al-Assad contre ses opposants au début de la guerre civile.

Le président Essebsi a tenu ces propos lors d'une rencontre avec des députés tunisiens qui se sont récemment rendus de leur propre chef à Damas, où ils se sont entretenus avec des responsables syriens, dont Bachar al-Assad.

"Il n'y a pas d'objection fondamentale à ramener les relations à leur niveau normal une fois la situation améliorée et stabilisée dans ce pays frère", a ajouté le président Beji Caid Essebsi dans un communiqué de la présidence.

LIRE AUSSI:
La Tunisie pas opposée à une reprise des relations diplomatiques avec la Syrie affirme Béji Caid Essebsi

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.